Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Al's Baby

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Al Bestardi a un grand problème : son beau-père Don Luigi Sarcoma, un gangster dans la tradition d'Al Capone, exige un petit-fils, mais sa fille Velma préfère poursuivre sa carrière de chanteuse et refuse de porter l'enfant


2000 AD Gangsters

Al Bestardi a un grand problème : son beau-père Don Luigi Sarcoma, un gangster dans la tradition d'Al Capone, exige un petit-fils, mais sa fille Velma préfère poursuivre sa carrière de chanteuse et refuse de porter l'enfant Alors Al n'a plus le choix : il décide de devenir "enceinte" lui-même...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1995
Statut histoire Série abandonnée 2 tomes parus
Couverture de la série Al's Baby
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/10/2003 | ThePatrick
Modifier


Par Lien Rag
Note: 3/5

C'est vrai que le dessin est pas terrible, et je conseille surtout l'achat si comme moi vous la trouvez en solde... Cela dit l'humour absurde de cette BD est vraiment génial (AMHA) et la situation est suffisamment loufdingue pour ne ressembler à rien de déjà lu... La traduction (de quelle langue à l'origine ? je ne sais) est par contre assez ratée et un certain nombre de fautes gênent le puriste que je suis.

07/03/2004 (modifier)

Voilà une bonne bd moisie. :) Non, ce n'est pas vraiment péjoratif, mais disons qu'elle est non seulement difficilement trouvable même en occasion, mais en plus elle est très "typée". Le dessin d'Ezquerra ne me plaît vraiment pas beaucoup, même si je dois reconnaître que la mise en page est parfois agréablement variée (cases se recouvrant partiellement sur l'ensemble de la page, sans laisser aucun blanc par exemple, ou encore hache qui traverse la page, la perspective un peu exagérée donnant un effet sympathique). L'histoire est plutôt peu prenante, surtout à mon avis parce que l'humour passe mal : caricature des mafieux et des gangsters prononcée mais pas du tout originale, comique de répétition (Don Luigi avec ses deux potiches par exemple) un peu lourdingue, et surtout... ce dessin, auquel vraiment je n'arrive pas à me faire. :( Le sujet, bon, Schwarzenegger l'a aussi traité dans "Junior", il n'est pas forcément mauvais, mais ici sa mise en oeuvre manque un peu de piment. On sourit parfois, mais dans l'ensemble ces deux albums sont facilement oubliables.

10/10/2003 (modifier)