Jolie mer de Chine

Note: 2.71/5
(2.71/5 pour 7 avis)

Loustal adapte en BD deux nouvelles de Coatalem, "Arturo Caramajis" et "Jolie Mer de Chine". La rencontre entre ces deux auteurs confirmés semblait inéluctable. Tous deux grands voyageurs, ils nous font partager ici leur passion pour les contrées lointaines et les aventures exotiques.


Asie du sud-est

Stewart depuis sept ans sur le Palmerston, Lucien Gruchet sillonne les mers en faisant presque toutes les nuits un cauchemar récurent: sa cabine est envahie de pangolins ! En escale à Shanghai, il cherche à se faire aider par un célèbre psychanalyste. En vain. De retour à bord, il apprend la présence d'Arturo Caramajis, père de la nouvelle psychiatrie. Ce dernier, dont la cabine fait partie du service de Lucien, demande à rencontrer MM. Weston et Carlon, deux riches hommes d'affaires, et leur propose une partie de pocker. Curieux personnage que ce Caramajis, auquel Lucien aura bien du mal à expliquer son cas mais qui, en définitive, sera peut-être le meilleur allié que Gruchet ait jamais rencontré. Loustal adapte en BD deux nouvelles de Coatalem, Arturo Caramajis et Jolie Mer de Chine, publiées dans Tout est Factice aux éditions Grasset. La rencontre entre ces deux auteurs confirmés semblait inéluctable. Tous deux grands voyageurs, ils nous font partager ici leur passion pour les contrées lointaines et les aventures exotiques. Images: © CASTERMAN - Loustal / Coatalem Vous trouverez, sur le site de Loustal, beaucoup de détails sur la réalisation de cet album.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2002
Statut histoire Histoires courtes (2 nouvelles) 1 tome paru
Couverture de la série Jolie mer de Chine
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

02/10/2003 | ArzaK
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est une adaptation de deux histoires situées au bord d'un paquebot sillonnant la mer de Chine. Le graphisme est assez particulier mais n'est pas reboutant grâce à un encrage de plus bel effet. A la fin de la première histoire, je me suis dit mais "est-ce qu'on se moque du lecteur ?". Puis, je me suis ravisé en disant "pourquoi pas, après tout ?". Cependant, la seconde histoire ne m'a pas convaincu. Je crois que les auteurs ont voulu jouer avant tout sur le jeu des apparences. Au final, on peut dire qu'ils ont bien réussi. Cet album sent également l'exotisme, la nostalgie et l'air du grand large.

04/08/2007 (MAJ le 04/03/2008) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Loustal met ici en scène deux nouvelles de Coatalem, un auteur qu’il connaît bien. Ces deux nouvelles ont été librement adaptées et réunies dans ce tome dont la couverture en est une sorte de symbiose. J’aime assez car ces deux histoires racontent des sortes d’aventures « exotiques » (nous sommes en mer de Chine), assez insolites et laissent libre cours à l’imagination du lecteur pour décider ce qui suivra dans la narration. Une sorte de petit jeu auquel je me suis prêté de bonne grâce en découvrant les développements page après page. Le dessin ?… un graphisme assez curieux, une sorte de dessin « pictural » qui permet ainsi de créer de très belles ambiances. Certaines case d’ailleurs sont de petits tableaux à elles seules ; des cases qui –l’air de rien- invitent au voyage. Curieux mais joliment tourné et bien fait.

05/02/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 J'aime bien l'encrage et le style de Loustal pour ses décors : le navire qui est le décor principal de cette Bd rend bien. J'aime surtout les couleurs de cette Bd qui sont souvent excellentes. Par contre, comme toujours avec Loustal en ce qui me concerne, je n'aime pas ses personnages figés et laids, même si étrangement je les trouve ici moins désagréables visuellement que dans d'autres de ses oeuvres. La première de ces deux histoires ne m'a guère captivé. Elle est assez courte et son final est largement prévisible même si je n'ai guère compris la réaction de la femme en conclusion. La seconde, reprenant le même décor de paquebot dans les mers d'Asie du sud, m'a un petit peu plus intéressée. Elle est en effet plus originale, et même amusante avec ce rêve récurrent de pangolins ("qui m'ont mordu le gros orteille du pied gauche"). Et la fin est assez surprenante. Mais dans l'ensemble, ce n'est pas une histoire que je retiendrais pour autant. Si je n'en déconseille pas la lecture, je ne conseillerais pas vraiment l'achat de cette BD à moins d'aimer vraiment Loustal.

24/08/2006 (modifier)

Ces deux nouvelles adaptées par Loustal, à partir d’un recueil de Coatalem ne m’ont guère passionnée, je les ai trouvées sympa sans plus. Dans la première, la chute est franchement téléphonée, quant à la seconde, plus inattendue, on se demande où l’auteur veut nous conduire, mais la fin est plus déconcertante qu’autre chose. Bien sûr, le titre du recueil “Tout est factice” permet de mieux comprendre la démarche de Coatalem, mais il manque un petit quelque chose pour que ce soit vraiment convaincant. Je n'ai pas lu le livre de Coatalem, est-ce dû à l'adaptation ? Le dessin de Loustal, lui, est assez plaisant, et la mise en couleur soignée, avec des ambiances très chaleureuses. Ceci dit, en ce qui me concerne ça ne suffit pas à me donner envie de posséder cet album.

23/08/2005 (modifier)
Par Thorn
Note: 2/5

Certes, c'est exotique. Et le dessin, original, me plait bien. Mais je suis passée complètement à côté du scénar : soit il est complètement creux, soit je n'y ai rien compris. Alors bon, reste l'ambiance, mais ce n'est pas suffisant pour faire une bonne BD à mes yeux.

20/04/2005 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Voilà un album sympathique. Un qui sent l'aventure exotique, les voyages. Loustal a parfaitement su recréer l'atmosphère envoûtante de la Mer de Chine, mais aussi l'ambiance qui règne à bord des paquebots de luxe. Du coup, on se laisse bercer par ces deux nouvelles au ton étrange, un peu décalé, mais plutôt sympathiques.

15/09/2004 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Un album qui a du charme mais dont les deux histoires, un brin trop courtes, me laissent un peu sur ma faim. Preuve, déjà, que leur exotisme tempéré et leur côté "croisière de luxe" m'avaient donné de l'appétit. Le dessin de Loustal est toujours aussi figé. Si vous avez déjà un avis sur le travail particulier de cet artiste, vous n'en changerez pas à la lecture de "Jolie mer de Chine". Personnellement, je trouve ce dessin plein de charme, sans en être totalement fan pour autant.

02/10/2003 (modifier)