Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

L'Homme qui rit (Lord Clancharlie)

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 10 avis)

D'après "L'Homme Qui Rit" de Victor Hugo. L'enfant ôta vivement la neige, et découvrit un misérable corps d'avorton, chétif, blême et froid, encore vivant, nu sur le sein nu de la morte. C'était une petite fille. Série anciennement nommée "Lord Clancharlie".


Académie des Beaux-Arts de Tournai Adaptations de romans en BD Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Handicap Jean-David Morvan Victor Hugo

Des gitans prennent la fuite suite à une violente altercation avec des villageois, laissant derrière eux l'un des leurs, Hardquanone. Sur leur chemin, ils sauvent un jeune garçon par superstition, mais ils périssent tous dans une tempête alors que l'enfant survit. De son côté Hardquanone, qui ignore le sort de ses compagnons, refuse de révéler leur destination, même sous la torture. Série anciennement nommée "Lord Clancharlie".

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2003
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série L'Homme qui rit (Lord Clancharlie)

21/09/2003 | Thanos
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Le dessin n'est pas trop mal mais ce qui m'a le plus énervé est la douzaine de pages en franglais : réellement insupportable car cela ne colle pas à ce type d'histoire inspirée par une nouvelle de Victor Hugo ! Cela nuit sans conteste à la fluidité du récit. Nous avons là une histoire qui d'ailleurs part dans tous les sens. J'ai bien conscience que c'est pour jeter les bases d'un énième complot contre le roi. Cependant, le rythme de parution ne suit pas et on oublie forcément très vite. Et puis, il y a la surprise horrifique de la dernière page du premier tome. Sans commentaire ! J'ai repris la lecture de ce conte une fois qu'il était terminé dans sa nouvelle édition. Les défauts que j'avais pû observer dans le premier tome ont été progressivement réduits. Il est vrai que les vignettes étaient réellement trop petites. Cependant, au final, on peut dire que cette adaptation d'une nouvelle de Victor Hugo ne tient pas ses promesses.

28/12/2007 (MAJ le 19/06/2011) (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Ce projet aura connu bien des déboires mais, fort heureusement, il a pu être mené jusqu’à son terme. Après un stand by de 5 ans entre les deux premiers opus, la série a été reprise par les mêmes auteurs (ouf !) en lui donnant un titre plus explicite. Car si "Lord Clancharlie" m’était inconnu, L'Homme qui rit me l’était par contre beaucoup moins. Cette œuvre de Victor Hugo a déjà été adaptée sous forme de one shot par Fernando de Felipe avec une certaine réussite tant visuelle que narrative. Même si j’étais en terrain connu, la lecture du premier tome me fut laborieuse. La faute à une trame pour le moins sibylline et un dessin étouffé dans des vignettes bien trop souvent exigües. C’est vraiment dommage car cela n’incite pas à continuer la lecture. Au fil des tomes, l’intrigue s’éclaircit et le dessin respire davantage. Tout le talent de Nicolas Delestret explose véritablement dans le tome 3 avec une aisance dans le trait assez fascinante. Une belle claque visuelle en somme. Un petit bémol toutefois sur le choix des auteurs de donner à Gwynplaine une dentition aussi acérée que celle d’un squal. Je n’en vois pas l’intérêt. Bref voici une série qu’il serait dommage de bouder mais dont le lecteur devra s’armer de patience pour l’aborder. C’est en tous les cas l’occasion de découvrir un dessinateur qui promet. Personnellement, ma préférence va à la version de de Felipe, plus concise et plus homogène.

19/05/2011 (modifier)
Par Elsmador
Note: 3/5

N'ayant pas lu la version originelle de Victor Hugo, je m'aventurais donc en terre inconnue sans aucun a priori. Difficile de critiquer le scénario, basé sur un livre d'une vache sacrée du roman, comme dirait Charles Aznavour. A noter, comme le précise J.D. Morvan, que c'est d'après son œuvre et non pas tiré de celle-ci, l'histoire romancée se déroulant différemment de celle dessinée. Chaque tome jouit d'un découpage strict qui pourrait simplement se résumer par tome 1 : la découverte, tome2 : la vie simple et peinarde, tome 3 : le pouvoir. C'est bien sûr un peu exagéré, mais c'est l'idée générale qui ressort de ce récit très ordonné. L'histoire est agréable et fluide, et on se plait à suivre les différents personnages, chacun dans son rôle, qu'il joue manière exagérée (le perfide sera très perfide, le gentil le sera trop...). J'ai aussi trouvé que les dialogues étaient très travaillés dans l'ensemble. Toutefois, ceux où l'on mélange des mots français, anglais et espagnol m'exaspèrent énormément !!! Devoir déchiffrer et ne connaissant pas du tout l'espagnol, je déteste. Certes ce n'est pas compliqué, mais sur le principe, je n'aime pas faire d'efforts en m'attardant sur la compréhension de dialogues, j'ai l'impression de sortir de l'histoire. A côté de cela, j'aime beaucoup ce style de dessin typé fantasy. Du très classique dans son style et une valeur sûre en BD, mon petit pêché mignon... Au final, malgré de bons points, je ne met que 3/5. En étant gentil, je dirais même 3,5 tronqué à 3, mais ça reste sévère comparé à la critique ci-dessus. Pourquoi ? très simplement parce cette œuvre ne m'a pas marqué au-delà, et que je pense que je l'aurai oubliée d'ici un mois ou deux. De bons points, mais rien d'inoubliable.

30/11/2010 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Un album... déroutant. Le -brillant- scénariste Morvan s'est ici attaqué ici à un classique de la littérature française. Et non des moindres ! Avec une mise en pages de Delestret, il m'a "proposé" une adaptation -libre et originale- de L'Homme qui rit. Une adaptation qui me semble difficile d'accès, ce -surtout- à cause d'un graphisme qui m'a un peu dérouté. Néanmoins, au fur et à mesure des pages, je suis parvenu à pénétrer dans cet univers inclassable. N'empêche, cette sorte de "mise en place" me paraît fort lente. Cette série ETAIT normalement prévue en 4 tomes. Ce premier opus date -déjà- de 2003. Je ne sais si une suite est éventuellement prévue, mais, personnellement, je n'attends pas avec impatience la sortie du tome suivant. Mais bon, c'est du Victor Hugo quand même. Et bon sang ne saurait mentir... Note moyenne car j'accorde toujours une seconde chance. Une seule !...

14/02/2007 (modifier)
L'avatar du posteur ThePatrick

Il y a du bon et du moins bon dans cet album... Au niveau du dessin déjà, il me paraît dans l'ensemble très sympathique et bien fait, y compris au niveau de la mise en couleurs. Certaines cases sont très belles, et le garçon héros de l'histoire vraiment bien dessiné, parfois façon un peu manga (grands yeux, cheveux dans les yeux...) mais superbe. Par contre certaines planches sont surchargées (page 8 ) et certaines scènes difficilement compréhensibles (page 25). Dommage. Lorsqu'on sait que Morvan s'est inspiré de "L'homme qui rit" de Victor Hugo, on remarque assez bien des éléments qui ont été adaptés (les bohémiens, la cour du roi, etc.) sans que cela nuise à l'histoire. Cela ne la rend pas intéressante de facto, mais l'adaptation est un travail qui peut être intéressant, et c'est assez le cas ici. Ceci dit, le langage gitan me paraît largement déjà vu, et assez lourd... on en a vite marre et on a hâte que ça s'arrête. Et puis le côté théâtral est parfois un peu trop gros, comme au tout début quand le garçon se fait brutalement arracher ses vêtements... :o/ Par contre Barkilphedro est un méchant absolument génial. Veule et le sachant, l'avouant, le clamant; laid, repoussant; et pourtant doté d'une logique imparable : Ce n'est pas ma faute si je suis laid, maigre et frigide depuis toujours,il faut bien que je me venge de cela sur quelqu'un. Et comme Dieu n'est pas accessible... J'adore. :) Enfin bon, l'ensemble est pas mal sans être transcendant. On ne sait pas trop vers quoi on va, même si les pistes sont là, attendant d'être développées. Mais tout de même : très bon point pour la fin...

21/01/2004 (modifier)
Par Kael
Note: 3/5

Pour commencer, je tiens à signaler que je n'ai pas lu "l'homme qui rit" de Victor Hugo, je ne peux donc pas voir comment JDM a exploité cette source. J'ai vraiment bien apprécié la lecture de cet album. L'univers paraît riche et plein de possibilités alors qu'on n'en a vu que très peu. C'est plutôt prometteur pour la suite. Les personnages me plaisent bien, ils sont eux aussi très diversifiés et plutôt intéressants. J'adore carrément les tziganes et leur langue internationale ! Bref, tout cela est plaisant, mais en fait, après avoir bien relu ce 1er album, je trouve qu'il n'avance pas beaucoup. J'ai peur de devenir lourd et pénible en disant que comme souvent, Morvan nous livre là un 1er tome avec une très bonne introduction, mais sans vraiment faire avancer l'aventure. C'est donc dommage lorsqu'on a juste cet album... mais il faut voir la suite, il y a un fort potentiel ici. Le dessin me plaît pas mal, il est personnel et assez régulier, c'est presque étonnant pour un premier album. :) Seul petit reproche : les couleurs de certaines planches sont bien trop monochromes je trouve. Ok pour essayer de donner un ton, un esprit au passage concerné, mais là, c'est bien trop appuyé parfois. Allez, ne boudons pas notre plaisir, ce 1er tome est non seulement bon, mais surtout prometteur !

26/10/2003 (modifier)
Par sagera
Note: 3/5

Honnêtement, j'ai bouclé la lecture de ce premier tome de manière laborieuse. Si cette réalité demeure incontestable, il me faut toutefois reconnaître, que la responsabilité n'en incombe pas forcément aux auteurs qui somme toute, ont rendu un travail très sérieux, très bien fini. En fait, je crois que je vais attendre la sortie du tome 2 afin de me faire un avis plus précis. Pour le moment, je ne suis guère convaincu par l'ensemble. Le graphisme qui est par moment très beau, est parfois aussi un peu brouillon. Et le travail de Morvan a parfois eu du mal à maintenir mon attention. Ceci dit, je le répète, il faut laisser le temps au temps. Dès les prochains tomes, on devrait pouvoir être totalement rassuré sur l'intérêt de cette bd.

12/10/2003 (modifier)
Par okilebo
Note: 2/5

Adapter un roman en bd n'est pas toujours chose aisée. Lord Clancharlie est inspiré du livre de Victor Hugo: "L'homme qui rit" et je dois dire que j'ai trouvé le résultat plutôt confus. Jean-David Morvan nous fait pénétrer dans un univers surréaliste et le premier opus de cette série, qui sera développée en quatre tomes, nous fait découvrir les différents personnages ainsi que plusieurs intrigues. Celles-ci donnent le ton en s'ouvrant comme des portes au fur et à mesure que l'on pénètre dans l'histoire. A travers ce concept assez dense, on peut constater, par exemple, que chacun des héros a des traits de caractères bien définis. La chose qui m'a un peu déconcerté se situe au niveau du langage des voleurs d'enfants ("les Comprachicos"). Celui-ci est basé sur un mélange d'anglais, d'espagnol et de français, ce qui rend la lecture un peu difficile. Le dessin de Nicolas Delestret est très raffiné. Son trait est subtil et on peut deviner une légère influence issue du manga dans sa manière de travailler. J'ai particulièrement bien aimé les planches 29 à 32 qui nous présente un moment important du récit c'est-à-dire le gamin découvrant le bébé enfoui sous la neige. De plus, l'effet est accentué par l'absence de dialogues, ce qui met bien en valeur le travail du dessinateur. Les couleurs sont fidèles à l'esprit de l'album. Selon l'humeur du récit, celles-ci sont plutôt pastelles et à d'autres moments, plus vives. En résumé, Lord Clancharlie est un album à l'ambiance plutôt particulière et qui a sûrement beaucoup de qualité. Pourtant personnellement, je n'ai pas du tout accroché à ce récit. Je ne sais pas l'expliquer, je pense que c'est une question de feeling. Une déception !

07/10/2003 (modifier)
Par Remyz
Note: 2/5

Je serais pas aussi enthousiaste que Thanos, on passe un moment agréable à la lecture de cet album mais cette lecture est fastidieuse, les dessin font parfois un peu brouillons et on a un peu de mal à rentrer dans l'histoire. Delestret peut nous donner des très belles planches et d'autres beaucoup moins belles où on a du mal à reconnaitre les différents personnages sinon les couleurs sont bien choisies et rendent le tout plutot sympatosche. Pour l'histoire, faut attendre la suite, je pense, car là en 46 pages on sait pas grand chose. Je ne conseille pas l'achat pour le moment, mieux vaut attendre le tome 2.

22/09/2003 (modifier)
Par Thanos
Note: 4/5

Encore une nouvelle serie de JD Morvan, et franchement on va pas s'en plaindre. :) Les dessins tout d'abord, vraiment impressionnant pour un premier tome, c'est très bien fait, très agréable à suivre, en accord avec l'album et son sujet, pour les couleurs, pareil, rien à redire. Pour son premier album Nicolas Delestret assure dessins et couleurs avec brio, rien à redire. Pour le scénar, on comprend pas tout à ce premier tome, mais cela est bien fait, agréable à lire et à suivre. Les persos se mettent bien en place, s'affirment petit à petit ce qui laisse présager une très bonne suite.(Que l'on espère rapide:)) Merci à Nico Delestret pour sa dedicace, mais surtout pour sa disponibilité et pour sa gentillesse.

21/09/2003 (modifier)