666

Note: 2.26/5
(2.26/5 pour 39 avis)

Depuis le temps qu'on en parlait, ça devait bien arriver un jour... Les portes de l'Enfer se sont ouvertes et les démons envahissent la Terre ! Pas d'autre solution que d'envoyer le père Carmody combattre les hordes barbares. Amateur d'alcools forts et de flingues aux calibres dévastateurs, Carmody débarque. Ca va faire mal, très mal !


Diables et démons Trash Urban Fantasy Vatican

La conjonction entre les planètes permet enfin aux hordes infernales de débarquer sur terre. A leur tête, la princesse Lilith, fille du seigneur des enfers lui-même. Les armées du monde entier sont submergées, le vatican se doit d'appeler à la rescousse son meilleur exorciste : le père Carmody (sûrement de la famille de soeur Marie-Thérèse, en bien pire). Carmody prend en main les armées du monde pour lutter par tous les moyens contre les démons.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Août 1993
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série 666
Les notes (39)
Cliquez pour lire les avis

18/09/2001 | Kael
Modifier


en toute honnêteté , j'ai franchement aimé cette série d'albums , humour décalé , dessins qui s’améliorent d'albums en albums , une bonne tranche de rigolade dans une période morose , ou l'actualité l'est encore plus , franchement je suis fan de lilith et de son acolyte shenesta , je n'ai qu'une chose a dire , je conseille ces albums , sauf si vous êtes coincés ou peu réceptifs au trash et au gore , pour ceux qui aiment cet humour ou si vous êtes fans de Tacito foncez , pour les autres , que dire ? il faut de tout pour faire un monde et tous les gouts sont dans la nature ;-)

24/01/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je pense que j'ai passé l'âge du public cible. Cela semble s'adresser aux adolescents qui aiment les diables, la baston, l'humour lourd et les filles nues. L'idée de départ aurait pu donner un truc sympathique, mais le scénario n'est pas du tout subtil et j'en avais déjà marre après deux tomes. Même si je savais que ce n'était pas à prendre au premier degré, cela ne m'a pas empêché de m'ennuyer en lisant ce délire sans intérêt. Et de plus je trouve le dessin moyen.

10/12/2014 (modifier)
Par Pascal
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Un humour noir ravageur, un personnage principal hors du commun, merci à Tacito et Froideval pour cette BD cultissime. J'en viens à regretter qu'il ne s'agisse pas d'une oeuvre made in USA car nous aurions eu une adaptation ciné décoiffante, genre Sin City, avoir Bruce Willis pour interprèter le Père Carmody...

13/12/2013 (modifier)
Par fab11
Note: 4/5

Et bien moi j'adore cette série! Je viens de la relire récemment et comme pour les vieux films que l'on revoit 15, 20 ans après je pensais me dire "mince que cette série a pris un coup de vieux", mais finalement pas du tout. J'ai pris autant de plaisir qu'après ma première lecture dans les années 90 (albums parus de 1993 à 2000). L'histoire est classique mais tellement déjantée qu'elle en devient originale. Comment réagirait l'humanité si l'enfer débarquait sur terre pour prendre le pouvoir? C'est vrai que le scénario tient sur un timbre poste mais de temps en temps cela fait du bien de ne pas se prendre la tête. Et là on est servi car les albums sont plus bourrins les uns que les autres. Les personnages, le père Carmody en tête, sont terriblement attachants . C'est également vrai que toutes les femmes de cette série ont des gros seins, mais quand on connait l'univers de Franck Tacito on ne s'étonne plus pour ce genre de détail. Il y a de l'action, du sexe (de l'érotisme plutôt), de l'humour, beaucoup d'humour et c'est sans doute grâce à ce troisième élément que ma note est assez élevée. Je me fends la poire à chaque lecture de cette série z. J'ai adoré une petite histoire dans l'histoire, celle de la "famille démon" qui remplace une famille classique humaine toujours fourrée devant la télévision. On la retrouve rapidement dans plusieurs albums. Essayez de faire attention à ces scènes, elles sont hallucinantes. Le dessin particulier et très riche en détails de Tacito est assez réussi dans l'ensemble même si je ne suis pas un fan de son style. Mais il faut avouer que ce dessin s'adapte parfaitement avec l'ambiance particulière qui règne durant les six albums de la série. Si vous n'avez jamais lu cette série n'hésitez pas, car si vous prenez celle-ci au 25ème degré vous ne le regretterez pas. Par contre je ne conseille pas de lire la suite, car le troisième tome (annoncé de temps en temps) n'est toujours pas paru et je ne sais pas s'il paraîtra un jour.

26/10/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Voila une Bd au mélange de SF et de fantastique totalement original, et surtout, elle est totalement détendante. Certes, c'est archi bourrin et vulgaire, mais qu'est-ce que c'est poilant. Ce père Carmody, homme d'église atypique aux nerfs d'acier, aux calibres dévastateurs, amateur de whisky et au franc-parler décapant, me fait penser un peu au personnage de James Woods dans le film Vampires de John Carpenter; c'est une sorte de chevalier de la religion, un Rambo épiscopal, et on se demande ce qu'un costaud tatoué qui jure comme un charretier fait dans l'habit d'un prêtre. Il est épaulé dans son combat contre les démons par des alliés comme frère Billy et par une nana couillue, le colonel Sarah. Ces personnages ne sont pas creusés, mais c'est pas grave, on ne s'attache pas à eux. C'est pareil pour la succube Lilith qui passe son temps à se vautrer dans des plaisirs saphistes et orgiaques ou à commander ses troupes démoniaques dans des tenues ultra sexy, tout en humiliant Kathy Schmurtz, reporter TV sodomisée dès le 1er épisode par un démon queutard. C'est donc une série complètement délirante, barbare, féroce, d'une violence frénétique et très saignante, où rien n'est sérieux, c'est le but recherché. On reconnaît le goût de Froideval pour les ambiances totalement déjantées et auxquelles Frank Tacito, par ses dessins hallucinants et parfois trop surchargés, donne vie avec une fureur acharnée. Il réussit des mises en page démentes, aux images gore bourrées de détails, et même des double-pages saisissantes, bien mises en valeur par le grand format des albums, notamment dans le tome 2 "Allegro Demonio" ou dans le tome 5 "Atomik Requiem". Les scènes de combat pleines de rage alternent avec l'érotisme sauvage des filles hyper sexuées qui constituent le harem de Lilith, mais dans tout ces massacres et ce stupre, Froideval insère aussi avec jubilation des scènes et des répliques drôles. De toute façon, il faut prendre cette série comme un gros fendage de gueule. Ce qui explique qu'il vaut mieux la lire en bibliothèque pour passer un bon moment, mais ça n'est pas obligatoire à l'achat.

09/08/2013 (modifier)
Par zébu
Note: 3/5

Baston, sexe, monstre, flingue, humour noir, voilà à quoi se résume l'histoire de cette BD : un grand n'importe quoi, un pur délire de l'auteur à prendre au énième degré, une série qui a le mérite de pas se prendre au sérieux ; dommage que les dessins soient aussi moyens mais ils s'améliorent au fil des tomes. Bref on aime ou pas ; mais il faut reconnaître que parfois ça fait du bien de lire un truc complètement déjanté, sans prise de tête et qui sort des sentiers battus.

04/11/2011 (modifier)
Par iannick
Note: 1/5
L'avatar du posteur iannick

Quoi de plus logique d’aviser « 666 » pour ma 666ème chronique sur ce site de *censuré*, n’est-ce pas ? A une époque, cette série figurait sans problème sur les étals de grandes surfaces commerciales et pourtant… on ne peut pas dire que cette bd est « grand public », loin de là ! « 666 » part sur un sujet assez simple et dingue : et si un jour, les portes de l’enfer s’ouvraient et ses créatures se mettaient à peupler la Terre, qu’est ce que ça donnerait ? Réponse des auteurs : la grosse pagaille ainsi qu’une guerre sans fin entre les créatures du mal et les humains ! Avec un scénario pareil et un auteur nommé François Froideval réputé pour être un familier de récits déjantés, il ne faut pas s’étonner de retrouver dans « 666 » des gros flingues, des bastons interminables, des blagues lourdingues à deux balles, des scènes vulgaires et des nénés siliconées à donf à faire pâlir d’envie Loana ! Cette histoire, j’y ai pris du plaisir jusqu’à la moitié du premier tome et ensuite : plus rien, le néant ! Du plaisir parce que, franchement, c’est une bd qui défoule énormément un peu à la manière d’un « Krän » (de chez « Vents d’ouest »), une série qui fait du bien aux neurones après une journée de dur labeur. Et plus rien parce que les gags deviennent de plus en plus lamentables, machos et répétitifs, parce que des femmes pareilles sadomasos issues d’un catalogue recensant des starlettes pornographiques de mes deux qui offrent leur popotin à des mâles virils jouant à celui qui a la grosse q… me font vomir, parce que les dialogues sont exceptionnellement vulgaires, parce que je n’aime pas trop le graphisme de Tacito (Je suis toujours surpris de voir autant de monde à ses séances de dédicaces ! Remarque –et c’est véridique !- : le lectorat est pour la plupart du temps composé d’ados masculins…). Je n’ai pas pu continuer la lecture de « 666 » au-delà du deuxième tome : scénario bourrin dans le plus mauvais sens du terme, dialogues lamentables, gags lourdingues, scènes de violence et de sexe d’une vulgarité extrême, dessin que je n’aime pas, etc… Bref, il y a une chose qui est vraie sur cette série : même le diable en personne n’aurait pas pu faire pire comme bd !

12/02/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Quand j'ai emprunté naïvement cette Bd au chiffre démoniaque 666 en 6 tomes, j'ai subi le regard un peu désapprobateur de la bibliothécaire de mon petit village. J'ai pas compris le pourquoi sur le coup. Ayant entamé la lecture, j'arrive désormais à me faire un avis. C'est pire que basique avec le père Carmody qui tire sur tout ce qui bouge à l'image du soldat moyen. Par ailleurs, la provocation y est tout à fait gratuite. Bien sûr, on peut dire qu'il ne faut pas la lire au premier degré mais ce n'est pas un argument. Dans Les Feux d'Askell ou plus récemment Les Aigles de Rome, par exemple, les scènes de sexe étaient amenés avec goût dans une mise en scène. Ici, c'est une débâcle d'effets pervers sans aucune justification. La scène du viol de la journaliste par un démon étant le summum d'une crétinerie jamais atteinte jusque là. Pourtant, je ne donnerai pas la pire note. Est-ce dans un élan de générosité ? La lecture est plaisante, on s'amuse bien. Les dessins des scènes de guerre sont parfois grandioses. Cela détend ! Il manque beaucoup de mesure et d'intelligence à cette série: cela est certain !

02/12/2007 (MAJ le 24/04/2008) (modifier)
Par Miranda
Note: 1/5

J'aime bien le style graphique de Tacito et malgré les mauvaises critiques je me suis laissée tenter, mauvaise idée. Je n'ai même pas pu finir le premier tome, et cela à cause de sa vulgarité. Je savais que c'était une BD à prendre au second degré, juste en la feuilletant on peut s'en rendre compte. Le langage est exceptionnellement grossier et violent, je ne peux donc pas en dire plus car ça m'a rebutée au plus haut point.

09/01/2008 (MAJ le 29/03/2008) (modifier)

Eh, eh, eh! 666, un bon truc de bourrins, ça charcle dans tous les sens... de la belle boucherie! Et en plus, on s'amuse bien. De l'humour à prendre à tous les degrés, en fonction de l'humeur: z'êtes énervé contre votre chef? Un bon premier degré et vous oublierez vos envies meurtrières! stressé par votre chef? Passez aux niveaux supérieurs et vos soucis se seront envolés, occupé que vous serez à vous bidonner! Bon maintenant, ça va en insupporter plus d'un, parce que c'est particulièrement lourdingue! Et question dessin, ça casse pas vraiment des briques (en fait, c'est pas très beau, les couleurs surtout), mais franchement, on s'en cogne royalement, parce que les monstres, la seule chose qu'on leur demande, c'est d'être moches, et les filles, c'est de su... oups! pardon! y a des jeunes qui nous lisent. Un graphisme qui colle parfaitement au propos, un exutoire de première! Vous ne me croirez peut-être pas, mais 666 est un hymne à la tolérance et à la fraternité entre les peuples: à bas la différence! Juifs, Chrétiens, Musulmans, Animistes, Hindous, noirs, blancs, jaunes, verts... tous ensemble! on est de la même race! Mais alors, qu'est-ce que vous attendez pour aller botter le derche de ces saloperies de démons? Bougez-vous le fion ou c'est moi qui vais vous le latter! A vrai dire, une bonne grosse daube qui sent déjà le réchauffé, mais qui n'en est que meilleure, avis aux amateurs... Carmody is my hero :)

08/08/2002 (MAJ le 13/01/2008) (modifier)