Led Zeppelin en bande dessinée

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Découvrez l'histoire d'un des plus grands groupes de rock de tous les temps.


École européenne supérieure de l'image La BD au féminin Le Rock Musique Nouveautés BD, comics et manga Petit à Petit

À l’orée des années 1970, deux professionnels des studios flanqués de deux amateurs d’à peine vingt ans espèrent révolutionner la musique. Douze ans et une dizaine d’albums plus tard, Led Zeppelin a réussi ce qu’ils n’avaient même pas osé rêver : bâtir le groupe de rock ultime. Et faire déferler sur le monde des accents si sauvages qu’il en vibre encore.

Scénario
Dessin
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Janvier 2024
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Led Zeppelin en bande dessinée © Petit à Petit 2024
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

07/02/2024 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Des grands groupes rocks des années ’60 et ’70, il y en a eu à la pelle, mais Led Zeppelin occupe une place de choix dans la discographie de n’importe quel amateur du genre. Par la puissance de ses morceaux emblématiques, par la fusion réussie entre le folk, le blues et le rock qui était sa marque de fabrique, enfin par la dextérité des quatre musiciens qui le composaient, ce groupe a plus que marqué son époque : il lui a donné une direction musicale dans laquelle de nombreux musiciens se sont engouffrés par la suite (encore aujourd’hui, que serait Greta Van Fleet si Led Zeppelin n’avait pas existé ?). Les éditions Petit à petit se sont fait une spécialité, depuis quelques temps, dans la réalisation de ce type de biographie. Et si je n’ai pas lu d’autres tomes de la collection, je trouve celui-ci pleinement réussi ! L’alternance entre de courtes bandes dessinées centrées sur des points précis de la carrière du groupe et de courts documentaires (2 pages) revenant plus en détails sur les faits exposés dans les dites bandes dessinées permet un bel équilibre entre facilité de lecture et profondeur d’analyse. Certes, tous les dessins ne sont pas à mon goût, mais le fait de rapidement passer d’un style à l’autre permet d’oublier l’inconfort causé par certains d’entre eux, d’autant plus facilement qu’en définitive il y a peu de dessinateurs dont je n’ai vraiment pas aimé le style. La partie documentaire, elle, est exemplaire. Reprenant des événements marquants ou des thématiques judicieuses dans un ordre relativement chronologique, ces documentaires permettent de revenir sur l’ensemble de la carrière du groupe, des origines jusqu’aux derniers soubresauts, des coups de génie jusqu’aux excès. J’ai vraiment trouvé matière à me cultiver, connaissant finalement bien plus Led Zeppelin par ses gros hits que par ses à-côtés. Cet album m’a vraiment donné l’envie d’approfondir mes connaissances musicales, découvrant grâce à telle ou telle indication l’un ou l’autre morceau méconnu mais digne du plus grand intérêt. Par ailleurs, par ses excès, par ses expérimentations, par ses innovations, Led Zeppelin symbolise parfaitement la scène rock de l’époque et les chapitres consacrés aux pochettes des albums en sont un bel exemple. Franchement, j’ai beaucoup aimé !

07/02/2024 (modifier)