Pauline à Paris

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Joséphine, centenaire, raconte à son petit fils la vie de Pauline (1875-1954)


1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale Paris Roman-photo

Depuis des dizaines d’an­nées, José­phine, grand-mère cente­naire de l’au­teur, raconte la vie de son amie Pauline, digne d’un roman de Victor Hugo. L’hé­roïne, petite bonne dans le Paris 1900, fricote avec un beau mous­ta­chu qui dispa­raît après l’avoir mise enceinte. Contrainte d’aban­don­ner sa fillette, elle rencontre un homme de trente ans son aîné, qui se laisse atten­drir par son histoire et qui l’aide à récu­pé­rer l’en­fant…

Scénario
Dessin
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Pauline à Paris © Flblb 2015
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

04/02/2024 | Canarde
Modifier


Par Canarde
Note: 4/5
L'avatar du posteur Canarde

Je sais que le roman photo est un sujet épineux à l'intérieur de Bdthèque puisque les planches ne sont pas à proprement parler dessinées, le problème se retrouvera pour les scénaristes qui vont utiliser l'Intelligence Artificielle (qu'on ferait mieux d'appeler image algorithmique) d'ailleurs. Mais après lecture de cet opus, je reconnais une certaine puissance graphique au choix des photos et des dessins et carte postales d'archives voire de journaux découpés, et à la manière de les agencer. L'utilisation des photos d'écorce du platane (personnage de l'histoire) en particulier m'ont parues très habiles. Ce n'est pas une grille toute bête, il y a des effets de symétrie, de contraste, de répétition. C'est riche. Ensuite le scénario est bien construit. L'interview de la grand-mère est très bien retranscrit et découpé, les silences, les expressions de la vieille dame au moment où elle arête de parler vont vous rappeler la vôtre c'est sûr, le rythme des phrases et les expressions un peu désuètes aussi. Ce premier passage est ensuite suivi d'une sorte d'interrogation du narrateur sur la véracité du récit, il relève des incohérences, les clichés, se pose des questions sur comment elle a appris ces faits. Bref cela devient une enquête. Une recherche d'archive, un questionnement de la famille, des voisins, etc... En tout cas, j'ai été happée par le récit et surtout par sa narratrice qui est finalement une simple dame née en 1910, qui nous transmet les rêves et les lieux communs de son époque. J'avoue que c'était le premier roman-photo que je lisais, et pour une première, c'est concluant !

04/02/2024 (modifier)