Les vies d'Hector Gaulois

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Un handicapé vit par procuration de folles aventures virtuelles sur son ordinateur...


Cyberpunk : Espaces virtuels Handicap Patte de Mouche

Stanislas nous présente Hector Gaulois, un héros paralysé fana (obsédé même) de réalité virtuelle. Sur sa chaise roulante, il passe ses journées et ses soirées son casque sur la tête, son ordinateur branché, à vivre par procuration des destinés incroyables. Chaque nouveau décor virtuel est une nouvelle courte histoire, mais à chaque fois, la petite voisine n’est jamais loin, cette petite voisine qui lui plaît furieusement. Finalement Hector aura une idée lumineuse et se mettra à écrire un roman, qu’il se dépêchera de mettre sur cd rom…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2003
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les vies d'Hector Gaulois
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

28/07/2003 | JBT900
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Dans la même collection Patte de mouche de l’Association, j’avais déjà bien aimé La Chute de l'Ange. Si cet opus est moins enchanteur, cela reste tout de même une lecture sympathique. Là aussi le rêve a sa part. Hector Gaulois imagine une vie qu’il ne peut vivre dans la réalité. En s’inspirant de l’idée « le livre dont vous êtes le héros », il s’intègre à des aventures que d’autres ont réellement vécues. Et s’il pouvait séduire la voisine, lui, handicapé coincé derrière sa porte… Y réussira-t-il ? Ou alors son avatar ? Un petit album à découvrir.

14/05/2014 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Ce 49ème volume de la collection patte de mouche est l'un des plus accessible et facile à lire. Le scénario s'appuie sur un personnage principal, Hector Gaulois, paralytique, a inventé un "scannoscaphe". Cet appareil lui permet de voyager dans n'importe quel livre. Ce petit one shot nous offre sur ce postulat plusieurs petites histoires dont une partie concernant sa voisine dont il est amoureux. La dernière petite histoire est acide : la réalité virtuelle et surtout ses adeptes en prennent pour leur compte. Un bilan plus qu'honorable pour cette petite BD.

23/05/2009 (modifier)
Par Piehr
Note: 3/5

Et bien, vraiment pas mal, ce petit livre. Mais personnellement, il m'a fait assez froid dans le dos, limite effrayé. Derrière le côté délirant, voire absurde, de la situation, le constat de l'auteur est tout de même sacrément tristouille... L'handicapé moteur qui pour échapper à sa vie froide et sans fantaisie se réfugie dans une réalité virtuelle qui semble le dépasser totalement, au point d'interférer avec son existence et de le faire passer de l'autre coté du miroir... brr. C'est raconté avec un dynamisme étonnant (chaque page contient en une case le résumé de la situation atteinte par la page précédente, c'est assez rigolo et inventif), sans temps mort, et on sent depuis le début que l'auteur sait clairement où il va. Les mélanges de réalité sont bien rendus, par ce trait très net et clair, sans ombrage, vide comme la vie du héros. Un livre, qui, si l'on se penche dessus avec attention, révèle un fond troublant.

30/07/2003 (modifier)
Par JBT900
Note: 3/5

Ces histoires homogènes qui s’enchaînent très vite (format Patte de Mouche oblige) donne d’Hector Gaulois une image tragique derrière un comique de situations ou de gestes apparent. Le vide de son existence fait froid dans le dos, et la morale de cet album est plutôt bien choisie, en tous les cas, j’ai apprécié… Le dessin est fin, et sans fioritures, il permet de mettre l’accent sur la vie cloîtrée que mène cet homme depuis le fond de sa chaise roulante. Derrière ce destin se cache finalement la réalité d’hommes réels qui ne sont pas paralysés mais dont la vie est aussi vide, et voilà pourquoi cet album sonne parfaitement juste. Bien entendu, la fin en forme de grand pied de nez est particulièrement brillante. Mais chacun y trouvera le sens qu’il voudra bien y trouver. C’est peut être cela la raison d’être de ces Pattes de Mouche : véhiculer plusieurs sens différents que le lecteur pourra ressentir lors de différentes lectures, selon son humeur du moment…

28/07/2003 (modifier)