Inguinis - Origines

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Enquête érotico-romaine.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre La BD au féminin Nouveautés BD, comics et manga

Chrysanthe est pressée qu'Artémis ait sept ans pour entrer à l'école et que son contrat de préceptrice se termine enfin. Elle attend donc qu'Agrippa, son maître, officialise son affranchissement. Mais Nicomède, le père d'Artémis, veut la garder auprès d'eux, aussi fera-t-il tout pour s'emparer du précieux document. Mais de petites filles disparaissent dans la Cité romaine... des fillettes juste en âge d'entrer à l'école... comme Artémis. Retrouvez l'univers d'Inguinis, univers d'intrigues à la romaine imaginé par par Katia Even et sculpturalement dessiné par Nicolas Guenet. Une nouvelle enquête commence...

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Janvier 2023
Statut histoire Série en cours (prévue en 2 tomes) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an

Couverture de la série Inguinis - Origines © Tabou 2023
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

24/01/2023 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je n’ai pour le moment pas lu la série Inguinis, dont ce diptyque est une sorte de préquel (mais il m'a donné envie de la découvrir). Je ne peux donc pas faire de comparaison. En tout cas cette nouvelle série (prévue en deux tomes donc) peut se lire indépendamment de sa grande sœur. Katia Even commence à avoir une belle bibliographie. Allant de l’érotique à des choses plus hard, ses séries se développent dans des univers très différents. Ici, c’est à réserver aux adultes. Mais ce n’est pas qu’un empilement de scène de cul. En effet, Even développe une sorte de thriller dans la Rome du début de l’Empire, autour d’un complot politique, et de l’enlèvement et du meurtre de très jeunes filles. Au milieu de tout ça, nous suivons quelques personnages, dont Chrysanthe, esclave en quête d’affranchissement. En attendant d’atteindre cet objectif sans cesse repoussé, elle participe à moult orgies. Car, s’il y a bien une intrigue digne de ce nom, il y a bien aussi beaucoup de scènes de sexe, les auteurs mettant en avant les orgies auxquelles participent une partie de la haute société romaine. Et le dessin de Nicolas Guénet, dans un style réaliste (même si parfois certains visages lorgnent vers une petite caricature), se révèle puissant. Mon seul bémol concernerait l'aspect musculeux de la plupart des personnages. Il y a du Corben dans son trait et dans sa colorisation (un rendu parfois hyper réaliste qui le rapproche aussi un peu du travail de Jeronaton). Personnages et scènes de sexe sont bien rendus – les décors étant par contre souvent sacrifiés. On a là en tout cas quelque chose qui se démarque du tout venant du genre strictement réservé aux adultes. Une lecture sympathique en tout cas. A voir ce que le second tome donnera, mais c’est une lecture qui plaira à ceux qui cherchent des albums érotiques avec une histoire qui tient la route (même si ce n’est pas non plus hyper fouillé).

24/01/2023 (modifier)