Trait pour trait (Kakukaku Shikajika)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

L'autobiographie d'Akiko Higashimura.


Autobiographie Josei ou Redikomi La BD au féminin : le manga Profession : bédéiste Shueisha

Akiko Hayashi est lycéenne, et elle habite dans la préfecture de Miyazaki. Très jeune, elle savait qu'elle voulait devenir dessinatrice de shôjo mangas, et avait déjà fantasmé tout son plan de carrière : l'âge auquel elle enverrait des premiers travaux aux éditeurs, l'âge auquel elle serait publiée, l'âge auquel son manga serait adapté en anime… Persuadée que son génie auto-proclamé suffirait à lui ouvrir toutes les portes, elle va pourtant être rattrapée par la réalité. Car en dernière année de lycée, sa rencontre avec un prof d'une petite classe d'arts à l'écart de tout, va violemment la ramener à la réalité. Ce professeur étrange, plutôt sévère et armé de son sabre en bambou, va profondément changer sa vie. Texte: L'éditeur

Scénario
Dessin
Traduction
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Août 2020
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus

Couverture de la série Trait pour trait © Akata 2020
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

20/01/2023 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 Akiko Higashimura raconte sa vie, de son adolescence lorsqu'elle rêvait de devenir facilement une mangaka célèbre et riche jusqu'à ses premières années comme mangaka. L'autrice n'est pas le seul personnage mis en avant, il y a aussi un professeur de dessin au caractère bien particulier qui va devenir son maitre et lui montrer comment vraiment dessiner. On sent dans cette série tout le respect qu'elle a pour celui qui l'a encouragé à persévérer dans la voie du dessin. En effet, cela va prendre un peu de temps pour l'autrice de devenir une vraie mangaka alors que plusieurs ont réussit à travailler dans le domaine avant d'avoir 20 ans ! L'autrice en tout humilité montre les défauts qu'elle avait durant sa jeunesse et comment elle regrette d'avoir perdus autant d'années à glander. Il y aussi beaucoup d'humour et la plupart du temps les gags marchent bien. J'ai pris du plaisir à lire l'autobiographie d'une autrice que je connaissais surtout de nom. Cela me donne envie de mieux découvrir son œuvre. Il y a certes des longueurs par moment et peut-être qu'un lecteur qui ne connait pas trop la société japonaise risque d'être déstabilisé par certaines choses (notamment le comportement un peu violent du prof de dessin qui fait des trucs qui lui attireraient beaucoup d'ennuis dans un pays occidental). Si comme moi on adore le manga, je pense que la série a toutes les chances de plaire.

20/01/2023 (modifier)