Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Leonov

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le premier homme dans le vide spatial.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Biographies Conquête de l'espace Nouveautés BD, comics et manga Russie

Le 18 mars 1965, Léonov, cosmonaute soviétique, est le premier homme à réaliser une sortie extravéhiculaire dans l'espace. Ces 12 minutes sont marquées par des accidents (problème de combinaison, de sas, d’oxygène, de surchauffe…), avant un retour sur terre dangereux. Avec son copilote, ils subissent fuite d’air, défaillance des commandes automatiques, retard, non séparation des modules, avant d'atterrir en Sibérie. Pendant deux nuits, ils affrontent alors des animaux sauvages et luttent contre le froid intense, avant d'être secourus. Ce qui pourrait être un scénario à peine crédible fut pourtant bel et bien l'aventure exceptionnelle du premier homme dans l'espace. (texte : Passés composés)

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Novembre 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Leonov © Passés Composés 2022
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

21/11/2022 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Ah tiens, voilà un héros du XXème siècle qu'on avait un peu oublié... Dans le cadre de la course à l'espace entre les Etats-Unis et la Russie, Leonov a en effet été le premier à faire une sortie dans le vide spatial en 1965... Le scénariste, sudiste, barbu et protéiforme Dobbs nous raconte donc, de manière très factuelle la plupart du temps, le destin très particulier de ce cosmonaute, qui comme son mentor Youri Gagarine, avait une mentalité de rebelle, de tête brûlée... Il fallait bien ça pour arriver où il est arrivé, c'est à dire en orbite ! Ce caractère et les bribes que l'on a pu récupérer, propagande soviétique oblige, sont donc bien présents dans ce biopic sidéral, entre discussions avec sa hiérarchie, séances d'entraînement et enfin, le grand saut dans le vide. Qui pour le coup est un peu trop court, c'est dommage. Mais Dobbs arrive à nous tenir en haleine, et à nous conter efficacement ce destin hors du commun, gracieusement aidé par le style réaliste de l'Italien Antonello Becciu, un artisan qui, sans être révolutionnaire, parvient à livrer un album vivant, bien aidé par Josie de Rosa aux couleurs. Très intéressant dans la thématique de la guerre des étoiles, celle qui a pris pied dans notre Histoire.

21/11/2022 (modifier)