Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Linceul

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 7 avis)

Le linceul supposé du Christ est volé dans la cathédrale de Turin par un mystérieux commando.


A travers les âges Champagne-Ardenne Italie

Cathédrale de Turin, Italie. Des centaines de témoins assistent au vol spectaculaire du Saint Suaire, linceul supposé du Christ, mais aussi relique la plus célèbre et la plus controversée de l'histoire de la chrétienté. En quelques siècles de là, en 1359, dans un village de Champagne, un jeune chevalier chargé d'une mission secrète et un mystérieux moine franciscain enquêtent. Le linceul exposé dans la collégiale de Lirey est-il bien celui du Christ ? Laurent Bidot nous entraîne dans une enquête passionnante autour du Linceul du Christ, entrecoupée de scènes médiévales d'une grande rigueur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2003
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Le Linceul

26/05/2003 | fabrice
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Il est vrai que les séries à thème ésotérique se sont multipliées ces dernières années ; bon, d'un autre côté, c'est le fond de commerce de cette collection Loge Noire. Je connaissais cette histoire du Saint-Suaire de Turin, mais de façon imparfaite ; après avoir lu cette Bd, je me suis rafraîchi la mémoire : le dépôt de cette relique dans la collégiale du petit village de Lirey en Champagne est réel, mais aujourd'hui ce village est complètement oublié, c'est une minuscule commune d'une centaine d'habitants dont la fameuse collégiale a disparu, et par conséquent, il n'y a rien pour y attirer le touriste. Le récit imaginé par Laurent Bidot paraît donc crédible, car cette relique est fascinante en soi ; imaginer une histoire autour part donc d'une belle idée. La série s'ouvre par un vol spectaculaire, il y a des flashbacks dans le Moyen Age de 1359, on y voit des décors réels (comme le Palais des papes d'Avignon) et des voitures dessinés avec précision, il y a de l'action, de belles pages (comme le siège de Constantinople en 1204), le ton est accrocheur, le récit bien structuré et surtout bien documenté... mais j'ai trouvé que ça partait sur plusieurs pistes, et du coup, ça s'égare un peu et ça devient un poil embrouillé à un moment donné. Sinon, c'est une version troublante à propos du Saint-Suaire, mais complètement fictive, destinée uniquement à créer une histoire palpitante. Le résultat est un peu en demi-teinte, ça reste intéressant mais pas entièrement passionnant, pas comme je m'y attendais en tout cas, j'aurais préféré plus de mystère et un côté plus péchu. La-dessus, le dessin de Bidot qui jusque là était honnête sans être exceptionnel, change au tome 4 pour une raison inconnue, et ça n'apporte rien de plus. En résumé, c'est une série de qualité et à la lecture plaisante, mais qui ne sort pas du lot dans un genre trop encombré..

23/12/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Dommage, trois fois dommage !!! Dommage tout d’abord que cette série en suive tant d’autres qui exploitent le même univers. Il faut bien l’avouer, depuis Le Triangle Secret, le code Da Vinci et Le Décalogue, le lecteur que je suis a été généreusement abreuvé de mystères sur les origines du christianisme. C’est regrettable car le thème présenté ici (le linceul, vous l’aurez deviné) est intéressant et développé d’une manière originale. Dommage ensuite la narration par moment poussive, voire confuse. Laurent Bidot conserve longuement ses meilleurs atouts à l’abri de nos regards, par conséquent il n’est pas toujours évident de deviner vers quoi il nous mène. Certains flash-back semblent alors hors propos, inutiles ou illogiques. Pourtant, et c’est ce qui rend ce qui précède aussi regrettable, tout se tient. Le scénario est bien construit et aussi logique que ce que j’étais en droit d’espérer pour ce genre d’univers. J’ai vraiment bien aimé la révélation finale même si le procédé du discours professoral n’est pas de ceux que j’affectionne. Dommage enfin le changement de style graphique pour le dernier tome. Alors que les précédents offrent un beau dessin réaliste aux traits travaillés, le dernier change d’orientation en favorisant les jeux de lumière et d’ombre. Ce style, plus dépouillé, je ne l’aime pas, je le trouve plus froid, moins précis, moins lisible aussi. A part pour des raisons de productivité, je ne comprends pas pourquoi l’artiste a changé ce qui, jusqu’alors, fonctionnait très bien. Pas mal quand même mais à réserver aux amateurs du genre pas encore lassés par la surabondance de séries de ce type.

02/09/2010 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Dès le début, j'ai été "invité" à partir à la découverte d'une grande supercherie ou, en tout cas, tenter de découvrir les origines du linceul exposé à Turin. Deux enquêtes parallèles en deux périodes différentes. Deux enquêtes qui se rencontrent, ce croisent, se mêlent. Pas mal comme idée(s)... J'ai ici affaire à une série à mi-chemin entre le polar-thriller contemporain et la fresque historique. Les scènes médiévales sont d'ailleurs d'une grande rigueur. Tout cela est bien fait, bien postulé, bien dessiné MAIS (ben oui) : il y a tant d'albums de même style, tant d'histoires et scénarios du même genre qui ont déjà été publiés. Cette série me semble ainsi tomber un peu "à plat" dans la production de même type. Une série qui ne présente pas un intérêt crucial, une vraie découverte, mais dont chaque tome est bien réalisé et -vu qu'il y a de nombreux amateurs du genre- je suis certain qu'ils apprécieront. Comme je l'ai fait.

13/02/2007 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Pour un auteur qui en est à ses débuts, je trouve que Laurent Bidot s'en sort plutôt bien, alors que le thème abordé est délicat car très en vogue pour le moment et donc attendu "au tournant". Toutefois, cette bd a du mal à se détacher des autres qui puisent leur inspiration dans les enquêtes médiévales sur fond d’ésotérisme. Ici, Laurent B. essaye de se démarquer en alternant la passion que soulève le Linceul du Christ de nos jours avec une enquête médiévale. Mais, encore une fois, ce concept narratif n’a rien de bien novateur... A défaut d'innover, Laurent B. propose au lecteur une histoire construite sur des bases solides, qui est loin d'être un ramassis de poncifs du genre. Quant au dessin, je le trouve un peu quelconque, sans grande personnalité ni originalité. Espérons que la suite ne décevra pas.

29/11/2003 (modifier)
Par okilebo
Note: 1/5

Je vous avoue que je suis assez fasciné par le mystère qui plane au-dessus du St-Suaire de Turin. Les catholiques et leur foi sans faille les poussant à croire à ce "miracle" et d'un autre côté, les scientifiques qui veulent trouver des réponses rationnelles à cette énigme. C'est assez déroutant ! Il était donc évident que je ne pouvais pas passer à côté de cet album lors de sa sortie. Malheureusement, cette bd ne m'a pas du tout captivé et j'ai même trouvé cela d'un ennui mortel. La base du scénario aurait pû être intéressante, mais les flash-backs dans le passé (un peu comme dans "Le Triangle Secret") sont vraiment peu crédibles. La narration n'a rien de passionnant, d'ailleurs, j'ai décroché plusieurs fois du récit. Le dessin de Laurent Bidot est pas mal. La scène d'explosion de la page 6 est plutôt réussie. Par contre, j'ai trouvé les couleurs de cette bd parfois douteuses. En résumé, un album décevant.

15/08/2003 (modifier)
Par garath
Note: 3/5

BD agréable à lire, qui divertit et qui ne m'a jamais ennuyé. Les dessins sont sympas, les couleurs sont OK et le scénario est plus que correct. Bien entendu, il faut aimer le style mystique/religieux (très en vogue à l'heure actuelle) Donc, si vous ne savez pas quelle BD acheter, prenez celle-là, vous ne devriez pas le regretter.

28/05/2003 (modifier)
Par fabrice
Note: 4/5

Mystères, templiers, francs maçons et intrigue religieuse. Tous les éléments d'une grande aventure historique sont réunis dans ce premier tome. On espère que la suite sera à la hauteur de nos espérances!

26/05/2003 (modifier)