Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

La France vue par Madame Hibou

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Découverte dans Ma voisine est indonésienne, madame Hibou est de retour sous le trait délicat d'Emmanuel Lemaire pour nous faire visiter l'Hexagone autrement. Un récit plein d'humanités, au pluriel.


Nouveautés BD, comics et manga

À Rouen vit madame Hibou, une drôle de petite dame venue d'Indonésie, qui aime passionnément la France. Entre ses excursions dans l'Hexagone et son quotidien normand, elle nous offre un regard plein d'humour et de finesse sur son pays de naissance et celui d'adoption pour raconter le monde autrement, loin des préjugés et des clichés.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Septembre 2022
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série La France vue par Madame Hibou © Delcourt 2022

16/09/2022 | PAco
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

C'est avec Ma voisine est indonésienne que j'avais découvert le travail d'Emmanuel Lemaire et sa singulière voisine indonésienne. Ce petit bout de femme pas ordinaire avait su me séduire par sa truculence et son regard singulier sur notre beau pays qu'est la France tout en nous faisant découvrir le sien et ses singularités culturelles. C'est donc avec appétit que je me voyais replonger dans ces anecdotes et réflexions du quotidien de cette chère Madame Hibou, mais malheureusement je n'y ai pas retrouvé le même plaisir. Déjà, nous ne sommes plus dans un récit "complet", mais dans l'enchaînement de scènes tenant entre 1 ou 4 planches. Ce format nous propose donc un rythme narratif complètement différent qui n'a à mes yeux pas la même saveur. Alors oui, on retrouve ce regard vif et acéré qui croise ces deux cultures très différentes, oui certaines sont très drôles et oui Madame Hibou reste un personnage des plus attachant. Mais au fil des 160 pages de l'album certaines restent quand même assez anecdotiques et moins percutantes. Côté dessin on retrouve le trait minimaliste mais pointu d'Emmanuel Lemaire qui sait saisir l'essence d'un lieu et son ambiance. Il s'amuse même avec la couleur en parsemant ses planches de quelques touches colorées sommaires (un peu de rouge ici, une touche de bleu par là...) qui rehaussent quelques détails ou quelques personnages pour mettre intelligemment en valeur son propos. Alors, oui, retrouvé Madame Hibou fût un réel plaisir, mais ce nouveau format enchainant ses péripéties ou réflexions quotidiennes m'a moins envouté.

16/09/2022 (modifier)