Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Iruene

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Alex, jeune publicitaire parisien, est réveillé toutes les nuits par de terribles cauchemars. Transporté à La Palma, dans les îles Canaries, il devient Bencomo, jeune guerrier du peuple Guanche à l’époque du déferlement des conquistador espagnols. Son peuple compte sur lui, mais pourra-t-il changer le passé ?


Mythologie Rodolphe Voyages dans le temps

Alex est un habitué des soirées branchées et bien dans son époque. Pourtant, depuis des mois, sa vie se dérègle. Quand il s’endort, il fait d’épouvantables cauchemars dans lesquels il est poursuivi par un démon, au milieu d’un paysage de mer et de montagne. De plus en plus isolé, incapable de travailler ou de penser à autre chose qu’à ces visions angoissantes, il est au bord de la folie et aucun médecin ne semble en mesure de l’aider. En analysant ses rêves, il parvient à situer le lieu géographique de ses cauchemars : il s’agit de La Palma, une île volcanique des Canaries. Texte : Editeur.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Mars 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Iruene © Daniel Maghen 2022
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

25/08/2022 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

J’aime beaucoup les albums de Rodolphe, et son nom sur une couverture est pour moi un signe encourageant… nouvelle bonne pioche avec « Iruene », même si cette histoire est finalement surtout le fruit de l’imagination de Griffo. Ce dernier habite depuis 1990 sur la petite île de La Palma, qui a servi d’inspiration pour ce récit. J’ai trouvé l’intrigue prenante et bien construite. On nage en plein mystère en début d’album : s’agit-il de rêves ? De réincarnation ? De portes sur d’autres mondes ? De voyage dans le temps ? Les réponses arrivent petit à petit, et sont satisfaisantes, en ce qui me concerne en tout cas. Le dénouement final n’est certes pas des plus originaux, mais m’a personnellement beaucoup plu. La mise en image de Griffo est exemplaire, le dessin est clair, la narration parfaite. Et le travail d’édition de Daniel Maghen est de qualité, comme d’habitude. A noter une interview intéressante de Griffo par Rodolphe en fin d’album. Un chouette one shot.

25/08/2022 (modifier)