Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Poutine - L'ascension d'un dictateur

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

La passionnante et révoltante biographie du maître du Kremlin.


Auteurs britanniques Biographies Documentaires Russie

De ses origines de petit voyou dans les cours d’immeubles sales et infestées de rats de la Leningrad de l'après-guerre jusqu’à sa place actuelle parmi les hommes les plus puissants du monde, en passant par son ascension dans les rangs du KGB, voici l’histoire de Vladimir Poutine. Le journaliste et auteur Darryl Cunningham, best-seller du New York Times, livre une enquête sur l’histoire du cartel criminel de Poutine et sur son influence néfaste sur notre monde. Il analyse les guerres en Syrie, Géorgie et Ukraine, les empoisonnements de Salisbury, les violents assassinats du politicien Boris Nemtsov et de la journaliste Anna Politkovskaïa et le meurtre d’Alexandre Litvinenko à Londres. Il revient également sur la manière dont le gouvernement russe est intervenu dans l’élection américaine de 2016, afin d'aider Donald Trump à se faire élire. Cunningham décortique le plus grand scandale d’espionnage de l’Histoire, fait de guerres, d’assassinats, de terrorisme, de cyberattaques, de corruption et de vols à très grande échelle.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Mai 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Poutine - L'ascension d'un dictateur © Delcourt 2022

29/07/2022 | PAco
Modifier


Par Blue boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue boy

Si la guerre en Ukraine a assurément réactivé l’intérêt pour Vladimir Poutine, il faut souligner le fait que « Poutine, l’ascension d’un dictateur » a été publié dans les pays anglo-saxons quelques mois avant le début du conflit. Pour sa sortie chez Delcourt, l’auteur y a ajouté une préface plus récente, histoire peut-être de signifier au lecteur que l’ouvrage n’a pas été produit juste à cause du contexte actuel. Visiblement, Darryl Cunnigham s’est beaucoup documenté, à en juger par le nombre de publications et d’articles cités en fin de volume. L’auteur a réussi à synthétiser le tout de manière fluide, nous rappelant de manière détaillé le parcours du dictateur, de ses débuts au KGB jusqu’au sommet du pouvoir russe. Le gamin teigneux et bagarreur, « petit voyou des rues peu instruit », n’a jamais été un enfant de chœur. Déjà, lorsqu’il travaillait pour la Stasi, il fut impliqué dans des accords d’exportations à la légalité douteuse, sans être inquiété. Lorsqu’il succéda à Boris Elstine dans les années 90, Poutine a rapidement montré son visage sanguinaire et belliqueux, par des méthodes mafieuses dont le KGB était coutumier (avec plusieurs assassinats de journalistes ou de personnalités gênantes, y compris sur un sol étranger). Bien sûr, son nom n’était jamais cité lors de ces mauvais coups, mais il paraissait évident qu’il était celui qui tirait les ficelles. L’invasion récente de l’Ukraine ne sera pas une surprise, mais pas seulement parce que le bras de fer dure depuis 2014 : Cunningham nous rappelle que l’homme fort de la Russie avait inauguré son premier mandat « en fanfare » en intervenant en Tchétchénie, décrite à l’époque comme une simple « opération antiterroriste ». Depuis, il y a eu d’autres « opérations spéciales » : en Géorgie et en Syrie (où Poutine a soutenu vigoureusement Bachar El-Assad). Pour ce mégalomane né, la guerre n’est qu’un jeu de société, peu importe ses conséquences désastreuses sur la vie des gens, peu importe la terreur et les traumatismes qu’elles engendrent dans le psychisme collectif, sans parler de la haine et de la rancœur. Mais Poutine sait également recourir aux technologies modernes, et l’auteur explique comment le tyran a manipulé l’information à travers les médias de son propre pays, mais également à l’international en utilisant les réseaux sociaux à l’aide de hackers ou de trolls, en y répandant des « fake news », qui accessoirement auront largement facilité l’élection en 2016 d’un autre sinistre personnage, un certain Donald Trump. Et il se pourrait bien que la recette ait fonctionné également pour l’Europe, notamment outre-Manche où l’argent russe coule à flot… Boris Johnson et son parti conservateur ont sûrement un avis, même s’ils le gardent secret jusqu’à présent… On ne s’étendra pas sur le dessin minimaliste, qui, bien que tout à fait adapté à une narration documentaire, reste très ordinaire. Cunnigham alterne entre portraits « réalistes » de figures célèbres inspirés de clichés photographiques et illustrations simplistes ou symboliques, souvent épurées à l’extrême, parfois un rien répétitives. Le tout est plus démonstratif qu’esthétique, ce qui incitera le lecteur à se concentrer davantage sur le fond que sur la forme. En résumé, le livre nous fait bien comprendre que les initiatives du dictateur sont davantage motivées par l’amour du pouvoir et de l’argent que par le bien-être de son peuple. Et l’argent, on apprendra qu’il en connaît parfaitement la couleur, et serait même à la tête de la plus grosse fortune mondiale… L’évolution de l’humanité peut-elle s’accommoder de tels personnages ? Si cette biographie édifiante ne répond pas à la question, elle nous aide à comprendre comment le « nouveau tsar » a construit son pouvoir principalement par le mensonge et la manipulation.

06/08/2022 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Darryl Cunningham, journaliste pour le New York Times, nous livre avec cet album un documentaire édifiant sur Poutine. Retraçant le parcours de ce chef d'état, il nous relate sa vie depuis son enfance au sortir de la seconde guerre mondiale jusqu'à sa position de dictateur qu'il s'est construite patiemment et méthodiquement. Le tragique de l'histoire veut que cet album ait été réalisé avant le début du conflit avec l'Ukraine, d'où la préface qu'a rajouté Darryl Cunningham avec la publication de cette BD par Delcourt. Documentaire sans concession, on est facilement pris de vertige quand on met bout à bout tous les faits dramatiques qui jalonnent le parcours de Poutine et son ascension jusqu'à la place qu'il occupe aujourd'hui. Intimidations, corruption, assassinats en Russie et à l'étranger, cyberattaques, guerre en Syrie, en Georgie et aujourd'hui en Ukraine, le CV du maître du Kremlin doit faire rêver plus d'un dictateur... Voilà donc un album documentaire qui remet en perspective de façon implacable l'histoire d'un triste dictateur à l'heure où ce dernier continue ses exactions aux portes de chez nous.

29/07/2022 (modifier)