Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

L'Essentiel des Gouines à Suivre (The essential Dykes to watch out for)

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Différentes facettes de l'homosexualité féminine vues par Alison Bechdel.


Comix Gays et lesbiennes

La vie, les amours et les engagements de Mo, Loïs, Sydney, sparrow, Ginger, Clarice et les autres. Elles sont étudiantes, libraires ou travailleuses sociales, tombent et retombent amoureuses, nouent et dénouent leurs amitiés, élèvent des enfants, changent de carrière ou affrontent leurs parents.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2016
Statut histoire Strips - gags 2 tomes parus
Couverture de la série L'Essentiel des Gouines à Suivre © Même Pas Mal 2016

10/07/2022 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Ma première lecture d’un album d’Alison Bechdel avait été un échec, je n’avais pas du tout accroché sur C'est toi ma maman ?. J’ai voulu retenter l’expérience avec cette série (dont je n’ai lu que le deuxième tome, le seul que j’ai eu sous la main). Je me suis dit que le format strips pouvait davantage me convenir. Bon, si j’ai trouvé là des choses plus intéressantes que le vide ressenti à la lecture de « C’est toi ma maman ? », je suis quand même resté sur ma faim (mais c'est peut-être là surtout affaire de goût, ce type de roman graphique m'apparaissant assez sec). Sans doute un certain nombre de choses liées à la culture américaine m’ont échappé. Mais l’auteur n’a pas non plus réussi à m’intéresser suffisamment aux petites histoires, anecdotes, tranches de vie des quelques personnages – féminins surtout, même si certains hommes sont récurrents (souvent parents d’une héroïne) – qui reviennent dans ces cases. L’arrière-plan (comme les strips rédigés durant l’intervention américaine en Irak) est parfois un peu daté. Du moins faut-il avoir gardé souvenir de tout ça, ou connaitre la société américaine pour tout saisir je pense. Bref, j’ai moyennement apprécié. Mais certains, amateurs de roman graphique sans esbroufe, y seront sans doute plus réceptifs, je ne sais pas. C’est en tout cas une présentation ordinaire de la vie et des relations – amoureuses mais pas que – de lesbiennes : c’est peut-être là que réside l’intérêt principal, quasi militant, de cette série ? A noter toutefois le beau travail éditorial de Même Pas Mal, avec un dos toilé, un fil marque-page. Note réelle 2,5/5.

10/07/2022 (modifier)