Polly (La Joie de Lire)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Ni fille, ni garçon.


Auteurs suisses J'ai changé de sexe

Dès sa naissance, Polly fait l’objet d’un incessant questionnement. Polly, il ? Polly, elle ? Vite, vite, rangeons Polly dans une catégorie. Le médecin presse les parents de faire un choix : Polly sera garçon. Mais voilà, arrivé à l’âge adulte, Polly est pris d’un doute… Lui, un garçon ? Vraiment ? Et il ne se sent pas fille pour autant… Le dramaturge Fabrice Melquiot livre le récit d’un superbe parcours intérieur qui devient peu à peu une lutte contre la société et son obsession du conformisme. La troublante beauté des illustrations d’Isabelle Pralong achève de faire de Polly un roman graphique unique, sur une thématique encore trop peu abordée en littérature.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Polly (La Joie de Lire) © La joie de lire 2021

07/05/2022 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Le sujet est original, peu souvent traité. Nous suivons Polly, né garçon, mais avec un corps à peine masculin, et qui va subir opérations sur opérations pour le devenir. Jusqu’à ce que, à l’âge adulte, les questionnements aidant, il se découvre intersexe. Toute « l’histoire » porte sur cette corde raide mais fine, au-dessus du précipice des conventions, des préjugés, du regard des autres, de l’amour de parents qui veulent le bonheur de leur enfant, quel(le) qu’il ou elle soit. La narration est légère, agréable et amène de façon pudique les prises de conscience de Polly. Plus que le sujet, c’est peut-être l’aspect graphique qui peut dérouter. En effet, pas de cases ou de gaufrier, mais de simples dessins peu détaillés (pas de décors), dans le style caractéristique de Pralong. Et un choix radical au niveau de la colorisation, puisque ce sont diverses nuances de vert qui habitent les contours en Noir. Avec, souvent, l’utilisation d’un vert délavé. Surprenant, mais pas désagréable. Un sujet sensible, dont la lecture manque peut-être d’intensité, mais pas d’intérêt.

07/05/2022 (modifier)