Salto - L'Histoire du marchand de bonbons qui disparut sous la pluie (Salto (Sillón Orejero))

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Salto - l'histoire du marchand de bonbons qui disparut sous la pluie.


Auteurs néérlandais Espagne La BD au féminin Pays basque Terrorisme

Dans son petit village d'Andalousie, Miguel a tout pour être heureux : une famille aimante et un travail de vendeur de bonbons qui le rend très populaire parmi les enfants de la région. Mais Miguel a un rêve. Il veut devenir écrivain. Or, il en est persuadé, on ne peut écrire que si on a vécu une vie passionnante. Il décide de changer de vie et postule pour devenir un garde du corps au service de l'Etat. Sa première affectation l'envoie au Pays Basque, où les membres du gouvernement doivent tous être protégés en permanence. Une nouvelle vie commence, partagée entre l'angoisse, l'ennui et la camaraderie. Jusqu'au jour où tout bascule… Texte : Editeur.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Janvier 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Salto - L'Histoire du marchand de bonbons qui disparut sous la pluie © Le Lombard 2016

03/05/2022 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Quel titre intriguant ! Et l’histoire ne déçoit pas, et fait preuve de beaucoup d’originalité. La thématique est intéressante, avec cet écrivain raté qui décide du jour au lendemain de devenir garde du corps pour des membres du gouvernement au Pays Basque, pour trouver l’inspiration pour son roman. Un boulot pas forcément compatible avec une vie de famille. L’histoire est prenante, et je n’ai pas vu passer les 368 pages. J’ai parfois eu un peu de mal à croire en ce personnage de Miguel, ou en tout cas à m’y identifier, mais c’est bien le seul petit reproche que je ferai. La mise en image de Judith Vanistendael est superbe. J’ai particulièrement apprécié les couleurs (au fusain ?), tantôt sombres, tantôt vives et colorées. La narration est fluide et légère, les textes se font discrets, et de belles pleines pages viennent aérer le récit. Certaines scènes s’étalent sur plusieurs planches, comme l’explosion (voir galerie) qui s’étale sur 8 pages, formant une véritable fresque… original ! Une chouette collaboration entre une autrice belge et un auteur espagnol.

03/05/2022 (modifier)