Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Hors-saison (Off Season)

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

C'est une période d'élections où Bernie Sanders, Hillary Clinton, Donald Trump sont autant de noms susceptibles de changer l'Amérique. À une échelle plus humaine la vie de Mark est aussi traversée par d'énormes changements


Animalier Drawn & Quarterly Format à l’italienne Les coups de coeur des internautes

Avec deux Eisner Award (2004 et 2008) James Sturm est un auteur dont on ne vante plus le talent. Il signe ici une autobiographie touchante et engagée dans un style anthropomorphe, preuve que l'auteur ne cesse de se renouveler. C'est une période d'élections où Bernie Sanders, Hillary Clinton, Donald Trump sont autant de noms susceptibles de changer l'Amérique. À une échelle plus humaine la vie de Mark est aussi traversée par d'énormes changements. Il tente de surmonter l'épreuve de son divorce, la santé précaire de sa mère et l'inconstance de son boss. Au fil d'une élection qui présage du pire, ce père de famille fait ce qu'il peut pour préserver sa vie personnelle. (Texte de l'éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Mai 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Hors-saison © Delcourt 2020

27/12/2021 | Titanick
Modifier


Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur du moment
L'avatar du posteur Jetjet

Un comics bichromique au format à l'italienne sans super héros et avec des chiens en guise de protagonistes ? Voici clairement le genre de bouquins qui ne risque pas de rester en tête de gondole. Et pourtant, passer à côté de ce petit bijou dramatique serait une grave erreur tant sa lecture se fait agréable, aisée et se révèle une jolie tranche de vie. Mark est un ouvrier qui galère à boucler ses fins de mois. Rénovant des bicoques pour le compte d'un patron malhonnête, il subit sa vie plus qu'il ne la vit. Il doit également faire face à une demande de divorce, gérer ses gosses en bas âge et des parents vieillissants. Dans une époque où Trump va émerger et où la routine prend le pas sur les rêves d'antan, la vie de Mark semble se dissoudre dans un quotidien sinistre... James Sturm prend le rêve américain à revers dans un récit limpide et d'une banalité. La seule fantaisie vient du fait d'utiliser des animaux anthropomorphes et pourtant le tout est étrangement réaliste. La colorisation ajoute un spleen supplémentaire et souligne la monotonie de cette histoire. Et pourtant une lueur d'espoir rayonne en permanence sur l'ensemble. La grande force de cette histoire est de transformer l'ordinaire en extraordinaire car c'est réellement ce qui surprend à l'issue de cette lecture. Un véritable petit bijou et une belle leçon de vie qui parlera plus aux quadragénaires qu'aux jeunes louveteaux.

05/08/2022 (modifier)
Par Titanick
Note: 3/5
L'avatar du posteur Titanick

Nous sommes aux US, peu avant les élections primaires à la présidentielle qui porteront au pouvoir Donald Trump, mais ça, le pays ne le sait pas encore. Le camp démocrate n'a pas encore désigné son candidat et Mark soutient Bernie Sanders avec un autocollant sur son véhicule. C'est bien maigre comme soutien, Mark est démotivé. L'ambiance est morose pour cet ouvrier du bâtiment. Un boulot pas bien folichon, un patron peu scrupuleux et qui le paye avec beaucoup de retard. Et qui plus est, il n'est pas au mieux dans sa vie personnelle, en plein divorce avec de jeunes enfants. Je suppose que l'auteur a voulu rendre l'ambiance pesante qui devait régner dans certaines classes peu favorisées. Pour ma part, je trouve qu'il n'y a qu'à moitié réussi. Plus que le suivi des aspirations des électeurs, on s'attarde surtout sur le sort personnel et familial du personnage principal, pas mauvais bougre mais qui a l'air de surtout subir son existence. J'aurais aimé que l'auteur élargisse un peu son angle de vue. Le choix graphique en revanche est bien raccord avec l'ambiance. Des tons de gris délavés, des décors minimalistes et des personnages à têtes de chien. Aux oreilles pendantes et à l'oeil terne pour le héros un peu looser. Aux dires de l'éditeur, cette œuvre semble être autobiographique. Entre crise sociale et petits tracas du quotidien d'un divorcé...pas si mal, finalement.

27/12/2021 (modifier)