Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Attends

Note: 3.61/5
(3.61/5 pour 18 avis)

2001 : Prix Urhunden (Suède) du meilleur album étranger. 2002 : Prix Harvey (USA) du meilleur nouveau talent. Tout juste à l'orée de l'adolescence, Jon et Bjorn semblent baigner dans la plus pure insouciance. Bonbons trop sucrés ou acidulés, considérations sur le futur et les grandes personnes, blagues stupides et le Batman de Neal Adams sont les principales préoccupations de ces deux enfants qui se trouvent à un moment charnière de leur vie.


Animalier Atrabile Auteurs nordiques Jason

Tout juste à l'orée de l'adolescence, Jon et Bjorn semblent baigner dans la plus pure insouciance. Bonbons trop sucrés ou acidulés, considérations sur le futur et les grandes personnes, blagues stupides et le Batman de Neal Adams sont les principales préoccupations de ces deux enfants qui se trouvent à un moment charnière de leur vie. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes s'il n'y avait pas ces affreux loubards décomposés ou encore le regard d'Ingrid qui laisse Jon tout chose et paniqué. Seulement voilà, en une fraction de seconde, le pire arrive, un univers bascule, pas même le temps de dire "Attends" et il est déjà trop tard. Une vie est perdue et une autre changée à tout jamais. Pour son premier album en français, Jason, auteur norvégien, nous livre une histoire en demi-teinte, passante d'une douce mélancolie au constat d'une existence brisée, prisonnière de souvenirs indélébiles et coincée dans une monotonie inextricable.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2002
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Attends

18/04/2003 | ArzaK
Modifier


L'avatar du posteur Pokespagne

Nous parlons ici non pas d'un nouveau Jason, auteur norvégien idolâtré par certains (dont nous faisons partie...) de ce que l'on pourrait qualifier - de manière musicale - de "BD indie", mais de la réédition chez Atrabile de son premier et remarquable ouvrage, "Attends...", datant de vingt ans déjà... Vingt ans : un gouffre, rempli par le ressassement d'une vie "ratée", mais aussi le temps de juste prononcer un simple mot avant que votre univers s'effondre. Peut-être parce que le temps - qui passe, trop vite, trop lentement, et qui nous tue... - est fondamentalement le sujet du livre, "Attends" n'a pas pris une ride : au contraire, ces cases soigneusement rangées, souvent sans dialogues, parfois systématiquement répétées, habitées par des personnages aux yeux vides qui nous ressemblent inexplicablement, sont depuis devenues pour nous un univers absurdement familier, qui nous rassure et nous terrorise à la fois... puisque les cauchemars "mous" de Jason sont les nôtres. Oui, il est étonnant de réaliser combien le "style" de l'auteur n'a pas évolué depuis ce premier livre - qui avait fait son petit effet dans le monde de la BD en 2000 -, ou, pour l'exprimer plus justement, combien toute la grandeur, toute la force de son Art étaient déjà présentes, et d'une redoutable efficacité dans "Attends...". Bien sûr, il y a d'abord dans "Attends..." ce coup de force narratif qui ne nous laisse toujours pas un indemnes en 2019, et que nous ne pouvons en aucune manière spoiler : d'une évidence et d'une audace telles que très peu d'auteurs (de livres "conventionnels", de scénarios de films...) osent l'utiliser, cette rupture terrifiante d'une narration entamée sous le signe d'une chronique d'enfance douce et un peu surréaliste nous projette, hagards, dans la réalité d'une vie "foutue" qui ressemble quand même beaucoup à la nôtre, qui que nous soyons. Répétition interminable de rituels de (sur)vie, tristesse insondable nourrie de regrets de ce qui aurait pu être et de remords quant à ce que nous n'aurions pas dû faire, tout est déjà exprimé dans le titre anodin et pourtant terrible du livre : car on n'attend jamais assez, même si l'on passe sa vie à attendre quelque chose qui ne viendra (plus) jamais, qui ne peut plus advenir. Et à la fin, parce qu'on a grandi trop vite (un jeu de deux cases saisissantes), puis vieilli trop vite, il n'y a que la nostalgie mortifère d'une enfance saccagée. Et puis la Mort. Qui n'attend pas.

05/10/2019 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

"Attends" est la 2eme BD de Jason que le lis, après Dis-moi quelque chose, qui m’avait quand même bien déçu. Le dessin est toujours aussi sympa, et l’histoire est un peu plus longue, et m’a plus touché. Les deux parties (enfance puis âge adulte) sont complémentaires et apportent une certaine variété dans les émotions ressenties. J’ai notamment bien aimé la façon dont l’enfance est décrite : une page par souvenir de môme - un jeu débile, une période d’ennui, le mystère des filles, une blague, papa qui rentre du boulot, maman qui gronde… L’age adulte, lui, est triste, cruel et rempli de désillusions. Une histoire noire donc, vous voila prévenu. Par contre, selon votre humeur, je pense qu’il est facile de complètement passer à coté de cette courte BD. Je n’avais pas retenu grand-chose de ma première lecture, et c’est seulement après relecture que j’ai commencé à apprécier le style de Jason. Une belle BD, pleine de tristesse, à lire au calme, en y mettant du sien...

12/07/2004 (modifier)