Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Oiseau de nuit

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

La première bande dessinée d'une des artistes les plus remarquables et remarquées de la scène underground suédoise, qui aborde avec une justesse rare la sensibilité et les questionnements d'une adolescente à fleur de peau: Ingrid a 14 ans et n'aspire qu'à ce qu'on la laisse tranquille.


Adolescence Auteurs nordiques La BD au féminin

Sous le pseudo d'Oiseau de nuit, elle traîne sur différents forums internet quand elle n'est pas occupée à chercher des films pornos en ligne. C'est sa manière d'échapper à la morosité de son quotidien. Jusqu'à ce qu'elle rencontre un garçon plus âgé qui partage exactement les mêmes goûts musicaux qu'elle. Interrogations et confusion des sentiments s'ensuivent, le tout servi par un graphisme spontané extrêmement saisissant.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Mai 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Oiseau de nuit

23/11/2021 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Une pure histoire d'adolescence dans tout ce qu'elle a de plus crue et assez malaisante. Ingrid a une quinzaine d'années et comme la plupart des ados, elle n'est pas bien dans sa peau. Elle s'ennuie chez sa mère dont elle ne supporte pas le nouveau mec, elle traine dans sa chambre en écoutant du métal, en surfant sur le net et en regardant des vidéos porno, elle s'interroge sur sa sexualité et ses sentiments. Jusqu'au jour où elle croise la route d'un type deux fois plus âgé qui lui parait cool et qui aime la même musique qu'elle. Et ce dernier s'entend également bien avec elle, attirant du coup les soupçons de la meilleure copine d'Ingrid qui voit en lui le risque d'un détournement de mineurs. Mais Ingrid s'en fiche, elle veut voir ce que ça donnera en poussant plus loin sa relation avec ce type. Le graphisme fait ressortir en gros les malaises et les défauts de l'adolescence. L'héroïne est défigurée par un énorme nez, des cheveux qui dégoulinent sur son visage, des bagues aux dents et des boutons plein les joues. Plus qu'une représentation du réel, il s'agit d'exalter le ressenti de l'héroïne qui se trouve moche et trouve tout le monde moche autour d'elle, à l'exception peut-être de ce type qui est un peu mieux que les autres même si elle n'est pas aveugle non plus à ses défauts. Cette ambiance visuelle soutient de manière efficace le récit lui-même, participant à son ambiance. Pour ce qui est de l'intrigue, elle est crue et réaliste. On ressent bien la confusion des sentiments d'une adolescente qui se cherche. Elle est désagréable avec sa mère, un peu chiante avec sa copine, et se précipite trop vite dans l'entourage d'un inconnu qu'elle connait à peine. Mais elle n'est pas bête non… (lire plus)

23/11/2021 (modifier)