Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Le Cauchemar d'Innsmouth (Innsmouth no Kage)

Note: 4/5
(4/5 pour 4 avis)

Pénétrez dans la sinistre bourgade d’Innsmouth, théâtre de tous les cauchemars !


Enterbrain H. P. Lovecraft L'horreur en bande dessinée Les meilleurs mangas courts Seinen

En 1927, le jeune Robert Olmstead débarque à Newburyport. En quête de ses origines, il n’a d’autre option, pour atteindre sa destination, que de prendre un bus qui passe par Innsmouth, ville voisine sur laquelle courent d’effroyables rumeurs : pacte avec les démons, habitants difformes, culte ésotérique d’un étrange dieu marin… La peur qu’elle inspire est telle que personne n’ose s’y rendre, et nul ne sait ce qui se cache derrière les façades de ses maisons délabrées… Pourtant, les mises en garde des résidents de Newburyport, loin de décourager Robert, le poussent au contraire à s’intéresser à ce lieu pestiféré : il décide d’explorer les méandres de la cité maudite ! C’est le début d’une descente aux enfers qui le mènera aux portes de la folie… (texte : Ki-oon)

Scénario
Oeuvre originale
Dessin
Traduction
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Octobre 2021
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus

Couverture de la série Le Cauchemar d'Innsmouth © Ki-oon 2021
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 4 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

16/10/2021 | Spooky
Modifier


Par Borh
Note: 4/5
L'avatar du posteur Borh

J'ai lu tous les volumes des adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe sorties jusqu'à maintenant, et mes deux préférées sont clairement les Montagnes hallucinées et le Cauchemar d'Innsmouth, donc je ne ferai un avis que pour ces deux-là, même si les autres sont pas mal aussi, juste moins bien. Le Cauchemar d'Innsmouth est tout à fait conforme à la structure classique des histoires de Lovecraft. Un récit à la première personne se déroulant en Nouvelle Angleterre, principalement d'enquête, avec une structure de récit dans le récit et assez peu de suspense puisque dès le début, on nous explique de façon assez claire que ça va pas bien se finir. Cette structure habituelle des romans de Lovecraft fait que ses récits sont parfois un peu difficile à lire car il y a peu de tension, peu de suspense contrairement aux auteurs d'horreur contemporains. L'intérêt de Lovecraft, c'est ce côté vraiment crédible de ses histoires, on y croit en le lisant, ce qui fait que même si ses histoires me font rarement peur, j'en ai parfois fait des cauchemars à postériori. L'intérêt du Cauchemar d'Innsmouth, c'est justement que pour une fois, Lovecraft réussi à créer du suspense et de la tension, et oui par moment, ça fout vraiment les jetons. Après comme scénario, j'ai tout de même préféré les Montagnes hallucinées, car justement, là on sort de la structure habituelle des histoires de Lovecraft pour se rapprocher beaucoup plus d'un roman d'aventure, pas loin de ce qu'on aurait dans un Indiana Jones (en beaucoup plus sombre). Par contre si je dois juger le travail d'adaptation de Gou Tanabe, j'ai préféré le Cauchemar d'Innsmouth. Dans les Montagnes hallucinées, j'avais trouvé les dessins souvent assez confus pour ce qui était des paysages et décors, heureusement que les personnages décrivent ce qu'ils voient, sinon j'aurais pas compris. Alors que dans le Cauchemar d'Innsmouth, y a vraiment rien à dire sur les dessins, c'est beaucoup plus soignés, beaucoup plus clair. Je n'en conseillerais pas un plutôt que l'autre, globalement je conseille de lire toute la collection, que ceux qui veulent découvrir Lovecraft, ou ceux qui connaissent déjà et qui veulent redécouvrir.

01/11/2022 (modifier)
Par Cacal69
Note: 4/5
L'avatar du posteur Cacal69

Mise à jour suite à lecture du tome 2. C'est la troisième adaptation de HP Lovecraft par Gou Tanabe que je lis et c'est toujours aussi délectable. Le Cauchemar d'Innsmouth est une des œuvres marquantes de Lovecraft et force est de constater que Tanabe à su en tirer toute sa quintessence. Une narration qui va crescendo monter dans l'étrange avant de basculer dans l'horreur. On ressent ce climat glauque et inquiétant qui donne la chair de poule. Une prouesse. Comme à son habitude graphiquement c'est une réussite. Rien que la couverture fait froid dans le dos. Il a toujours ce talent pour reproduire des décors majestueux, il suffit de regarder la ville d'Innsmouth, elle est sordide. Que dire de toutes les doubles pages du début, sinon : grandioses. La parfaite maîtrise du noir et blanc ainsi que des ombres font de ce premier tome une petite merveille. Le seul petit reproche concerne les visages, pas assez expressifs à mon goût même si j'ai constaté une amélioration. Vivement la suite. Tome 2: Un second tome qui va crescendo dans l'angoisse, la terreur et l'horreur, il se dévore d'une traite. La partie de chasse à l'homme est monumentale. Le dessin est toujours aussi envoûtant. Je ne suis pas un adepte des mangas mais je vous conseille de plonger à corps perdu sur les adaptations de Lovecraft par Tanabe, vous ne serez pas déçu.

29/10/2021 (MAJ le 11/04/2022) (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Attendons encore un peu , mais nul doute que prochainement quand Gou Tanabe aura achevé ses adaptations des récits de H.P. Lovecraft, la note de culte lui sera attribuée par mes soins. "Le cauchemar d'Innsmouth" est à mon sens la meilleure nouvelle du reclus de Providence que je relis occasionnellement et j'attendais avec impatience son adaptation par Tanabe. Et là Wouaww!! que du bon, en suivant les pas de Robert Olmstead nous découvrons avec lui toute l'histoire de cette mystérieuse petite ville de l'est des États-Unis. Prospérité avec ses armateurs qui se déplacent jusque dans le Pacifique pour y traiter avec les indigènes d'îles perdues et puis dégénérescence des industries et de la population qui se lit avec des créatures ramenées de ces fameuses îles. Tanabe nous propose un récit fort bien construit, son adaptation fait doucement monter l'angoisse, je trouve que par rapport à ses travaux antérieurs les personnages offrent des visages moins figés avec notamment des regards plus expressifs. Ah ! ces images d'Innsmouth délabré hantés par les silhouettes de ses habitants. J'en redemande donc et suis en attente impatiente de la deuxième partie du récit.

18/10/2021 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Le Cauchemar d'Innsmouth est souvent considéré comme l'un des meilleurs récits de Lovecraft. Gou Tanabe continue d'adapter l'oeuvre du reclus de Providence dans sa veine manga, cette fois-ci en deux tomes, le récit original étant plus long que la plupart des histoires lovecraftiennes. Encore une fois c'est du bon boulot. On suit les aventures de Robert Olmstead, un jeune homme curieux qui voyage pour découvrir des lieux liés à ses origines. Il entend parler d'Innsmouth, une ville côtière à la réputation diabolique et sulfureuse. Intrigué, il va y aller pour se rendre compte par lui-même. Le récit dans le récit est efficace, on découvre avec Robert toute l'horreur imprégnée dans la petite ville, ses habitants au physique évoquant des créatures marines, et les étranges rituels qu'un culte impie y aurait institués... Tanabe, si c'était possible, me semble avoir franchi une nouvelle étape dans l'impressionnisme avec cette histoire : les faciès des gens d'Innsmouth sont angoissants, les designs des artefacts qu'on y manipule sont troublants et dérangeants, et la mise en scène vraiment savamment dosée. C'est tellement torturé que par moments on se demande ce qu'on voit à l'image... J'ai hâte de lire la suite et fin de ce récit !

16/10/2021 (modifier)