Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Monaco - Luxe, crime et corruption

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

À travers les affaires Pastor et Rybolovlev, "Monaco - Luxe, crime et corruption" lève le voile sur l'envers du décor de la principauté.


BD Reportage et journalisme d'investigation Documentaires La Côte d'Azur

Hélène Constanty, journaliste d’investigation et autrice, et Thierry Chavant, auteur de BD ("Sarkozy-Kadhafi"), proposent une enquête en immersion, digne d’un polar dans la principauté de Monaco. À travers de ténébreuses affaires, ce récit révèle les fondements d’un paradis fiscal au cœur de l’Europe. Captivant. Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Mars 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Monaco - Luxe, crime et corruption

12/10/2021 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je suis un peu déçu par cette BD-enquête sur Monaco, je pensais en apprendre plus sur le côté sombre de ce micro-état. En fait, on apprend effectivement des choses, mais cela ne va pas aussi loin que je le voulais. Je trouvais que les informations étaient un peu superficielles et je pense que le culte du secret très présent à Monaco fait en sorte que la journaliste-scénariste ne peut pas approfondir autant qu'elle le voudrait son sujet. On va donc avoir un résumé de l'historique de Monaco, un aperçu de deux affaires récentes qui ont éclaboussé la principauté et aussi quelques autres trucs comme ce qu'on planifie pour le futur de Monaco. Ne suivant pas l'actualité de ce pays, j'ai appris des choses, mais les lecteurs qui suivent les affaires de Pastor et Rybolovlev risquent de ne pas apprendre grand chose de nouveau. D'ailleurs, un truc qui m'agaçait est que la manière dont est décrite l'affaire Ryolovlev n'est pas très clair par moment, surtout lorsque de nouveaux protagonistes apparaissent. Je ne suis pas fan du dessin, mais au moins la narration est fluide. Donc voilà pas un documentaire mauvais, mais je suis un peu resté sur ma faim.

12/10/2021 (modifier)