Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Combat du siècle

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

La biographie du boxeur noir Joe Frazier qui va finir par être diabolisé pour avoir été adversaire de Mohammed Ali.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide 1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Auteurs italiens Biographies La Boxe Racisme, fascisme

New York, 8 mars 1971. Joe Frazier, à l’apogée de sa carrière, affronte Mohamed Ali au Madison square Garden, pour le titre du champion du monde WBA & WBC des poids lourds. Adepte de Martin Luther King, tout l’oppose à Cassius Clay, rebaptisé Mohamed Ali par Elijah Muhammad, le gourou de l’organisation nationaliste noire Nation Of Islam. La rencontre entre les deux hommes cristallise toutes les tensions et les luttes pour les droits civiques qui secouent le pays. Leur match devient le combat du siècle. Cette biographie réhabilite le parcours de Frazier, immense champion aux valeurs humanistes. Né en 1944 en Caroline du Sud, benjamin d’une fratrie de douze enfants, Joe Frazier quitte l’école tôt pour aller travailler dans les champs de coton. Mais son rêve est de devenir boxeur. Travailleur acharné, il sait qu’il lui faut réussir pour s’intégrer et s’affranchir de la ségrégation. Et sa réussite passe par les gants. Il croise sur sa route Cassius Clay, dont il admire le panache. Disciple d’Élijah Mohamed qui prône la séparation des Noirs avec cette société blanche qui les asservit, Clay se convertit et devient Mohamed Ali et le symbole charismatique du mouvement. L’enfant des champs de coton de Caroline du Sud contre l’élève de l’école de Louisville Kentucky, le petit puncheur râblé contre le grand et élégant technicien, le monde entier a le regard braqué sur un ring de boxe.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Mars 2021
Statut histoire 1 tome paru
Couverture de la série Le Combat du siècle

13/09/2021 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'avoue que mes connaissances en boxe sont limitées et que je ne connaissais pas Joe Frazier et j'avoue au début que je l'ai confondu avec George Foreman avant de lire le sous-titre parce que j'avais cru que le combat du siècle était celui qu'Ali avait fait au Zaïre alors que c'est un autre combat, le premier de Mohammed Ali lorsqu'il essayait de récupérer son titre de champion qu'on lui avait enlevé parce qu'il ne voulait pas se battre au Vietnam. Il semblerait que Frazier a été diabolisé et transformé en noir de service qui obéit à ses maitres blancs et le but de cette biographie est de le réhabiliter. On suit donc la vie de Frazier de son enfance dans le sud raciste des années 50 au fameux combat du siècle avec aussi un petit aperçu de sa carrière ensuite. Le scénario met l'accent sur son opposition avec Mohammed Ali qui était aussi politique (Ali prônait la séparation des races, ce qui n'était pas le cas de Frazier). C'est bien fait et je pensais même mettre 4 étoiles et au final je ne l'ai pas fait parce que malgré le plaisir que j'ai eu en lisant cet album j'ai souvent ressenti un certain malaise. Je m'explique : le scénario m'a semblé manichéen avec d'un côté le gentil Frazier et d'un autre Ali le gros con qui se fait manipuler par la Nation of Islam. Je précise que je n'aime pas cette organisation et que je connais les idées politiques du Ali de cette époque (je ne sais pas s'il avait changé depuis les années 60-70) pour avoir lu une interview de lui donc tout ce qu'Ali et ses copains font dans cet album me semble crédible sauf que je ne sais pas si c'est vrai ou c'est inventé. En fait, la raison de mon malaise est que cela m'a rappelé les films historiques d'Hollywood qui souvent transforment la vie en noir et blanc et parfois des gens innocents se retrouvent diabolisés et j'ai eu l'impression de retrouver cela dans ce récit. Si Frazier a été diabolisé comme l'éditeur le dit sur son site, je conçois que les auteurs voulaient montrer que le méchant Frazier n’était pas si méchant et que le gentil Ali pouvait être sombre, mais comme je ne sais pas ce qui est vrai dans le scénario, pour le moment je ne peux pas mettre plus que 3 étoiles.

13/09/2021 (modifier)