Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

L'Assassin des petits carreaux

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Dans la France de l'entre-deux guerres, une jeune veuve dépressive qui vient de perdre une de ses amies, décide de prouver que celle-ci ne s'est pas suicidée et mène seule sa propre enquête.


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles La BD au féminin Nouveautés BD, comics et manga Paris

Recluse entre le fantôme de son défunt mari et un océan de bouteilles de liqueur, une jeune exilée russe est contrainte de se mêler au Paris des années folles lorsque la mort d'une de ses amies survient sous sa fenêtre. L'enquête imprévue qu'elle mène avec son tempérament volcanique et des capacités insoupçonnées la pousse dans une avalanche de péripéties et de rencontres qui vont changer sa vie.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Juin 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Assassin des petits carreaux

19/06/2021 | pol
Modifier


Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Après une intro un peu longue, on rentre dans l'enquête que va mener Ania, une jeune veuve dépressive qui ne croit pas au suicide de son amie et voisine. Elle va essayer d'élucider cette mort, alors que la police de son coté, a classé l'affaire avant même d'avoir débuter les investigations. Tout cela va l'emmener dans le milieu des nuits parisiennes et elle va remonter la piste petit à petit. Tout cela débouche sur une intrigue interessante sur fond de secret de famille de la trempe de ceux qu'on préfère ne jamais déterrer. Honnêtement le fond de l'histoire est plutôt bien vu, on va envie de connaitre le dénouement, cette enquête et sa conclusion sont originale et interessante. Malheureusement le déroulement de celle-ci et sa mise en image ternisse un peu l'ensemble pour plusieurs raisons. D'abord la personnalité de l'héroïne ne colle pas. Veuve éploré inconsolable, elle a sombré dans l'alcool et la dépression. Elle n'a pas quitté son appartement depuis 4 ans... mais du jour au lendemain elle va sortir se frotter aux malfrats et aux dangers. Difficile d'y croire. Ensuite, comme un petit twist narratif, la scénariste a décidé de la faire parler avec le fantôme de son défunt mari. Ça n'apporte pas d'intérêt à l'enquête, au mieux cela illustre et renforce le coté déprimé de la dame, mais ça devient un peu agaçant. Enfin parce que graphiquement il y a quelques soucis, certains visages étranges mais aussi sur les perspectives. Il y a également trop de décors minimalistes pour qu'on s'immerge pleinement dans l'intrigue. Ca fait un peu cheap et l'ambiance s'en ressent, elle n'est pas à la hauteur de ce qu'aurait mérité cette histoire sombre. Au final on a du mal à accrocher à ce récit et à y croire totalement, alors qu'il y a avait pourtant la matière avec des bonnes idées de fond. On lit un album qui s'oubliera malheureusement un peu vite.

19/06/2021 (modifier)