Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Renard de Morlange

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Adaptation d'un conte médiéval d'Alain Surget.


Les Renards Métamorphose

Violences, humiliations, animosité... rien n'arrête le cruel comte de Morlange... Il est si cruel qu'une malédiction le destine à se transformer en jeune renard les nuits de pleine lune. Violences, humiliations : rien n'arrête le cruel comte de Morlange. Jusqu'au jour où un curieux vieillard lui prédit que, s'il ne change pas sa conduite, il sera transformé en jeune renard les nuits de pleine lune...

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateurs
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Septembre 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Renard de Morlange

25/05/2021 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le Renard de Morlange, adaptation d'un roman d'Alain Surget, est un conte médiéval tous publics, une fable moralisatrice à l'ancienne. Il s'agit d'un jeune seigneur égoïste et arrogant qui fait régner la terreur parmi ses serfs mais aussi envers son épouse qu'il humilie régulièrement. Jusqu'au jour où il rencontre un vieil ermite qui va lui lancer une malédiction pour lui apprendre la vie : toutes les nuits de pleine lune, il se transformera en renard jusqu'au matin. Et il ne retrouvera sa forme humaine qu'à condition de revenir dans ses vêtements au lever du soleil. Sous cette forme animale de petit prédateur, il apprendra la dureté de la vie des plus faibles et ouvrira les yeux sur son comportement passé. La trame de ce récit est très classique mais le graphisme est plus moderne. La couverture est charmante pour commencer, puis les planches elles-mêmes sont dynamiques et joliment colorisées. Vu d'emblée, les pages sont attirantes et rendent bien. Vues de plus près cependant, le trait parait un peu plus approximatif et parfois inutilement tortueux. L'histoire se lit bien mais elle n'est pas parfaite non plus. Elle inclut en effet quelques ellipses un peu brutales qui donnent l'impression qu'on a manqué une information. Notamment, ce n'est qu'après plusieurs nuits de pleine lune qu'on apprend qu'il fallait absolument que le renard retrouve ses habits d'humains pour récupérer sa forme humaine les nuits précédentes. Et sur la fin, j'ai presque eu l'impression d'avoir manqué une page entière pour savoir ce qu'il se passe au moment de la dernière transformation du renard en homme. Est-ce que l'auteur a voulu masquer ce moment un peu cruel pour ne pas choquer de jeunes lecteurs ? Ca parait bizarre... Bref, je ne suis pas complètement convaincu mais comme je trouve le conte certes classique mais pas mal, et le graphisme certes imparfait mais plaisant, surtout la couverture, je conserve une opinion assez correcte de cet album.

25/05/2021 (modifier)