Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Chroniques du Chevalier Tarwe - Anno 1259

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Chroniques d'un chevalier errant au XIIIème siècle.


987 - 1299 : Moyen-Âge et Capétiens Les années Métal Hurlant

Tarwe et son compagnon Grun traversent une région hostile. Ils font face aux menaces du chevalier Hugo, et participent à la guerre que mène l'oncle de celui-ci, tout en se liant d'amitié avec une communauté paysanne persécutée.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 1988
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Chroniques du Chevalier Tarwe - Anno 1259

30/04/2021 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est, je crois, le premier album de Pavlovic, et ça se sent. Son dessin a quelques côtés patauds, même s’il possède déjà certaines qualités. Son trait est gras (comme la colorisation, assez baroque et originale, au rendu qui m’a fait penser à certaines œuvres expressionnistes de Franz Marc). En tout cas ce n’est pas très fouillé, et cela privilégie la masse à la finesse – dans tous les sens du terme. Mais, globalement, c’est quand même un dessin intéressant. Cet aspect est quand même daté. L’intrigue, se déroule en 1259 donc. Mais, à part cet ancrage imposé, nous n’avons rien ici qui nous permette de bien la situer. En effet, On prend des libertés avec l’histoire (l’architecture défensive est assez imaginaire, la situation de famines et de guerres sans fin décrite ne correspond pas forcément à cette période). Nous suivons donc le chevalier Tarwe et son acolyte Grun. Personnage ambigu, il est un chevalier errant qui se fait mercenaire pour le tyran Kaspar, mais il défend aussi paysans et jeunes femmes maltraités par Hugo, le neveu de celui-ci (et le gros méchant de l’histoire). Beaucoup de combats donc, et des personnages à la psychologie peu développée, c’est donc assez primaire. De plus quelques facilités (les châteaux des deux seigneuries rivales qui s’affrontent semblent bien proches, et Tarwe se sort trop facilement des situations périlleuses dans lesquelles il se trouve embarqué. Reste que l’album se laisse lire quand même, c’est de l’aventure médiévale classique, qui aurait mérité sans doute un scénario plus fouillé. Après ce one-shot, Galliano et Pavlovic vont poursuivre leur collaboration, en se lançant dans une autre série médiévale mâtinée de fantastique chez le même éditeur, Roxalane, série qui ne m’avait pas convaincu. Note réelle 2,5/5.

30/04/2021 (modifier)