Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Ludwig et Beethoven

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

L'artiste allemand Mikael Ross dépeint la jeunesse d'un génie avec une énergie folle et une vraie virtuosité.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières 1789 - 1799 : La Révolution Française Allemagne Auteurs allemands Biographies Europe centrale et orientale Musique classique Nouveautés BD, comics et manga

Petit-fils et fils de musicien, mais un père alcoolique et endetté qui veut surtout tirer profit de ses talents. Une mère aimante qui meurt quand il a dix-sept ans. Un talent brut extraordinaire mais une prime éducation musicale lacunaire. Compositeur révolutionnaire atteint de surdité précoce... Tout, chez Ludwig van Beethoven, relève d'une extrême dualité, d'un destin au mieux compliqué, au pire contrarié.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Avril 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ludwig et Beethoven

22/04/2021 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Avec Ludwig et Beethoven, l’artiste allemand Mikaël Ross nous propose une biographie romancée de la jeunesse du compositeur. Le récit débute alors que Ludwig Von Beethoven n’a que sept ans et se termine lorsqu’il connait enfin la reconnaissance publique de la part du gratin viennois. Il n’est à ce moment âgé que de 24 ans mais semble avoir déjà vécu mille vies. Ce qui frappe d’emblée avec cette biographie, c’est la liberté de ton que s’autorise Mikaël Ross. Loin d’une biographie traditionnelle, cet album nous dresse un portrait expressif et enjoué du compositeur. Le récit recèle de nombreuses informations historiques mais est enrobé dans un emballage frais et faussement naïf. Le résultat : une œuvre fluide et vivante dans laquelle le compositeur devient un personnage touchant par sa maladresse, ses doutes et cette charge de famille qui pèse sur ses épaules dès son plus jeune âge. Un père alcoolique et violent, une mère qui meurt alors qu’il n’a que 17 ans, deux frères pas spécialement dégourdis et l’ambition folle d’écrire sa propre musique : Ludwig Von Beethoven fait ici montre d’autant d’opiniâtreté que de naïveté. Ses doutes, ses colères, ses faiblesses nous le rendent sympathique. Une sympathie encore accentuée par un traitement graphique très expressif dans lequel les planches dédiées à la musique illustrent celle-ci au travers d’images tantôt violentes, tantôt douce mais toujours poétiques. Une très chouette lecture, en définitive, qui nous instruit sans en avoir l’air sur la jeunesse d’un des plus grands compositeurs de musique classique. Chaudement recommandée aux amateurs du genre (mais cela reste la biographie d’un compositeur de musique classique).

22/04/2021 (modifier)