Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Le Spirou de Benoit Feroumont - Fantasio se marie

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 5 avis)

Fantasio a une grande nouvelle à annoncer à Spirou : il va se marier ! Du coup, il va être beaucoup moins disponible pour partir à l'aventure aux quatre coins du monde. L'heureuse élue n'est autre que Clothilde Gallantine, la fille de la plus célèbre patronne des magazines de mode, que Fantasio a hâte de présenter à Spirou.


Institut Saint-Luc, Liège L'univers de Spirou et Fantasio

Lors de la rencontre dans les bureaux de Mme Gallantine, un précieux collier est volé sous le nez de Spirou et Fantasio qui décident de poursuivre la voleuse. En vain : Fantasio étant trop amoureux pour être efficace. Quand Seccotine apprend la nouvelle des fiançailles de Fantasio, elle débarque chez Spirou et lui propose sa candidature pour remplacer le partenaire défaillant. Avec une collaboratrice aussi branchée, intelligente et pleine d'initiatives, Spirou va découvrir qu'une femme est une créature pleine de ressources. Et l'enquête sur la mystérieuse voleuse va rapidement progresser... et remuer des souvenirs anciens et pénibles pour Spirou.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Juin 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Spirou de Benoit Feroumont - Fantasio se marie © Dupuis 2016

13/01/2021 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Le titre et la couverture me laissaient craindre un gros ratage et un non moins gros sacrilège, avec ces tons rose bonbon et le fait que Fantasio dépasse le côté asexué de la série d’origine. J’étais un peu inquiet, mais curieux de voir comment cela pouvait tourner. Finalement, ce n’est pas la niaiserie crainte. En effet, dès le départ, on est dans les heures sombres de l’occupation (même si on s’en écarte, ce n’est jamais aussi noir que dans les Spirou de Bravo – en tout cas pas aussi longtemps). Après cette entame noire et en Noir et Blanc, nous nous retrouvons dans la période contemporaine, avec Spirou en vieux ringard et Fantasio en amoureux béat. Mais tous les autres personnages sont des femmes, qui jouent en fait les premiers rôles (Secotine en tête), qu’elles soient dans le camp des méchants ou des gentils. En arrière-plan, une critique du monde de la mode (un chouia de « Le diable s’habille en Prada ») et un discours féministe plus ou moins cohérent. Pas de réel « sacrilège » non plus donc (par rapport aux canons de la série s’entend), malgré les apparences et les nombreuses femmes qui leur tournent autour, nos deux héros resteront célibataires. Ils perdent en tout cas une bonne part de leur leadership, tant ils sont ici ballotés par les femmes, et deviennent presque personnages secondaires de leurs aventures. Pour le reste, après un départ un peu mollasson (et plus humoristique), la deuxième moitié est plus dynamique, privilégiant l’action, les courses poursuites. Dans la suite très inégale des « Spirou de », cet album s’en sort honorablement, même s’il s’écarte trop à mon goût des standards de l’origine. Rien de choquant à cela, mais alors pourquoi appeler ça les aventures de Spirou (ou de Fantasio) ? – Si ce n’est pour des raisons mercantiles…

07/12/2021 (modifier)
Par Yann135
Note: 3/5
L'avatar du posteur Yann135

Aficionado des aventures de Spirou et Fantasio, j’ai eu quelques hésitations avant de me procurer cet album. Pas trop fan des reprises des grands classiques. Et j’avoue avoir été désarçonné par le trait de Benoît Feroumont, bien éloigné de celui de Jean-Claude Fournier, d’André Franquin ou encore de Yoann. Le dessin est simple voire par moment naïf. Je suis passé outre et je crois que j’ai bien fait. Oui je n’ai pas retrouvé le graphisme des aventures de Spirou et Fantasio qui ont bercé ma jeunesse mais au final le rendu est plutôt sympathique. Fantasio présente à Spirou Clotilde sa future femme. Ils vont se marier. Du coup Seccotine débarque chez Spirou pour devenir sa nouvelle partenaire. Exit Spirou et Fantasio place à Spirou et Seccotine. Une nouvelle aventure se présente… un bijou inestimable est volé chez la future belle-mère de Fantasio ! Le nouveau duo mène l’enquête… Curieusement, le scénario tient la route. J’ai immédiatement plongé dans le récit et du coup je n’ai rien lâché avant la fin de l’histoire. Belle surprise de découvrir le passé de mon groom préféré. C’était risqué mais cela passe comme une lettre à la poste. Le rythme est soutenu et fluide permettant une lecture aisée sans à coup. Benoit Feroumont fait la part belle aux personnages féminins. L’approche est originale et plaisante avec un zest d’humour. C’est divertissant. On peut l’acheter en attendant le prochain album. Spirou se marie avec Seccotine !

09/02/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Le genre d'one-shot de cette collection que je referme en me disant 'bon ben c'était un album de Spirou de plus'. Il y a du bon et du moins bon dans cet album. J'ai bien aimé le dessin. L'album a un ton féministe car il mets les personnages féminins en avant et ce que j'ai apprécié est que contrairement à d'autres albums 'féministe' on ne se contente pas de mettre les femmes en valeurs on transformant tous les homme en gros cons. Ici, c'est juste que la plupart des personnages sont des femmes qui occupent des rôles que des hommes auraient pu tenir et c'est normal. C'est le genre de chose que j'aimerai voir plus souvent. L'ennui est que le scénario se laisse lire sans plus. Il y a des moments sympathiques, mais le scénario ne m'a jamais excité. Et puis c'est bien de mettre le sexe féminin en avant dans Spirou pour une fois, mais le seul personnage qui m'a semblé mémorable est la policière que j'ai trouvé marrante. La fin m'a un peu touché et je n'ai pas aimé le rôle de Fantasio qui est encore une fois réduit à un débile. D'ailleurs je trouve qu'on aurait du choisir un autre titre parce qu'au final le mariage de Fantasio est peu présent et semble n'être qu'un prétexte pour que Spirou se retrouve avec Seccotine comme partenaire. Et puis si c'est un album avec des femmes, je me demande où sont Ororéa et Luna. Il doit avoir une loi interdisant de reprendre des personnages qui ne sont pas de Franquin ou un truc du genre.

14/01/2021 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Cet album est pour moi l'un des plus surprenants de la collection "Le Spirou de...". D'abord concernant le titre, qui constitue une sorte de non-sens eu égard aux canons de la série-mère : Fantasio est un personnage presque asexué, qui s'il peut momentanément éprouver un certain béguin pour un personnage féminin, n'ira pas plus loin. Mais ce n'est pas un mauvais point, et constitue une sorte de révolution, même si au final... Je n'en dirai pas plus. L'histoire en elle-même, si elle n'est pas très originale, permet d'avoir un aperçu du duo que pourrait former Spirou avec Seccotine, sans que leur relation soit entachée d'ambigüité. C'est assez sympa, enlevé, même si je ne suis pas super fan du trait de Féroumont ici.

13/01/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ro

Benoit Feroumont est l'auteur de la série Le Royaume, une série qui dégage la bonne humeur, l'humour et aussi une bonne part de féminisme au bon sens du terme. C'est cette atmosphère qu'il a insufflée dans le présent album hommage à Spirou et Fantasio. Après quelques pages de prologue, nous retrouvons nos deux héros dans une situation qui va bouleverser leur vie. En effet, comme le titre l'indique, Fantasio est amoureux et va se marier avec une riche héritière, elle même sincèrement amoureuse. Aussi bien que le prenne l'ami Spirou, celui-ci va toutefois se retrouver à vivre seul tandis que son équipier de toujours emménage avec sa dulcinée. Seccotine saute alors sur l'occasion pour se proposer de remplacer Fantasio et de vivre de vraies aventures avec Spirou... en commençant par la poursuite d'une mystérieuse voleuse de bijoux. C'est un album qui mélange avec bonheur aventure et humour. La part humoristique est surtout concentrée sur la première moitié, la seconde laissant plus la place à l'action. Les dialogues y sont savoureux. On y retrouve le sens de la répartie et du bon mot dont fait preuve Feroumont dans Le Royaume. Qu'il s'agisse des discussions dégoulinantes de guimauve de Fantasio et de sa chérie, ou des réactions de boy-scout d'un Spirou à l'esprit resté dans les années 50 face au monde de plus en plus moderne et féminin qui l'entoure, c'est souvent hilarant. Et féminin, cet album l'est carrément. En réalité, ce n'est qu'en seconde lecture que je m'en suis rendu compte : passé le prologue, l'histoire principale ne compte au final strictement aucun personnage masculin autre que Spirou et Fantasio. Hormis une petite poignée d'hommes en insignifiants figurants dans le décor, absolument tous les autres protagonistes sont des femmes. Mais c'est fait avec tellement de naturel que je ne l'avais même pas remarqué initialement. Elles vont de la femme d'affaire à la rude policière, en passant par la solide garde du corps ou forcément la journaliste aventurière fonceuse qu'est Seccotine. Car elle est clairement l'un des personnages principaux de cette intrigue, qu'on aurait pu nommer les Aventures de Spirou et Seccotine, ou l'inverse par galanterie. Et c'est vraiment réjouissant ! A noter aussi l'étonnante surprise de l'apparition d'un membre féminin de la famille de Spirou parfaitement inattendu... L'intrigue est à la fois drôle, prenante et en même temps régulièrement touchante. On s'imagine notamment volontiers Spirou vivre pour de bon avec Seccotine tant leurs caractères s'allient à merveille. Le dessin de Feroumont reste relativement simple sur la forme mais très efficace et tout à fait agréable sur le fond. J'aime beaucoup l'expressivité de ses visages. Et il se dégage de cette lecture une véritable bonne humeur que vient souligner définitivement la toute dernière image qui clôt le récit. C'est un chouette album !

13/01/2021 (modifier)