Hitler est mort

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Mai 1945, la mort d'Hitler est annoncée. Mais Staline n'est pas homme à se contenter d'annonces orales. Il charge alors ses services d'espionnages le Smersh (contre-espionnage) et le NKVD (ancêtre du KGB). de retrouver les preuves, notamment le corps, de la mort du dirigeant nazi. Mais sous le régime stalinien point de coopération mais une lutte acharnée pour devenir la nouvelle étoile montante du communisme.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Allemagne Auteurs italiens Histoires d'espions Russie

Quels secrets se cachent derrière la mort du Führer ? Pourquoi n’existe-t-il pas de photos officielles du cadavre d’Hitler ? Pourquoi ces rumeurs sur son évasion en Amérique du Sud ? Il est temps de lever le voile sur l’une des plus grandes manipulations de la Seconde Guerre mondiale... 2 mai 1945, l’Armée rouge a conquis Berlin après des semaines de combats intenses. Mais le Führer reste introuvable. Les nazis affirment qu’il s’est suicidé. Comment les croire en l’absence de corps ? Ne s’agit-il pas d’une ultime propagande du IIIe Reich ? Staline exige des preuves et lance ses deux meilleurs services secrets, le puissant NKVD, l’ancêtre du KGB, et le mystérieux Smersh (le contre-espionnage soviétique), à la recherche du monstre. Une lutte à mort va, dès lors, opposer les deux services secrets. Car seul celui qui mettra la main le premier sur Hitler... pourra survivre.Ce premier opus haletant d’un thriller historique en trois tomes est basé sur les documents conservés dans les archives militaires de la Russie dont Jean-Christophe Brisard a tiré la matière première. Il nous replonge ainsi de manière documentée dans l’un des moments fondateurs de la Guerre froide. Son compère Alberto Pagliaro, s’avère être le dessinateur idéal pour mettre en image ce moment d’histoire paranoïaque. (Résumé de l'éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Octobre 2020
Statut histoire Série en cours (prévue en 3 tomes) 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Hitler est mort © Glénat 2020

09/12/2020 | Yannis
Modifier


Par GREG
Note: 2/5

Mon avis porte sur les deux premiers tomes, qui me laissent assez circonspect. Cette BD souhaite nous raconter les tribulations de l'enquête soviétique sur la mort d'Hitler, sur fond de rivalité entre deux services rivaux : le NKVD, police secrète en charge de la sécurité intérieure et extérieure, dirigée par Lavrenti Beria, et le SMERSH, organisme créé de toutes pièces par Staline en 1943, en charge du contre-espionnage militaire, dirigé par Viktor Abakoumov, indépendant du NKVD. Il est exact que le SMERSH était officiellement chargé de l'enquête sur la mort d'Hitler, et que le NKVD a tenté par tous les moyens de lui couper l'herbe sous le pieds. Là où le bât blesse, c'est que cette BD soutient la thèse que Beria joue sa vie dans cette affaire, ce qui est hautement improbable. Plus problématique, la BD mélange les époques pour rendre le tout plus crédible : Beria se voit par exemple retirer la responsabilité du NKVD au profit de la conception de la première bombe A (incorrectement qualifiée de bombe H dans le récit) lors de la conférence de Potsdam (Juillet 1945), sorte de disgrâce. Or dans les faits,Il n'y a à priori aucune relation de cause à effet entre la disgrâce réelle (quoique temporaire) de Beria et l'enquête sur la mort d'Hitler. Si les dessins sont corrects, presque chaque case est affligée d'espèces de demi-cercles noirs, donnant le sentiment que des ondes traversent l'espace. C'est (très) moche, et franchement cela distrait plus qu'autre chose. Je ne comprend pas leur utilité. J'attend de voir le troisième tome, mais l'ensemble me parait plus fictionnel et sensationnaliste que documentaire hélas.

30/04/2022 (modifier)
Par Yannis
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Yannis

J'avais déjà eu l'occasion de lire "La Mort d'Hitler dans les dossiers secrets du KGB" du même auteur. Dans cet essai, aidé de Lana Parshina, Jean-Christophe Brisard avait enquêté sur ce que savaient les Russes en 1945 de la mort d'Hitler et sur ce que serait devenu son corps. Cette enquête était déjà passionnante, j'étais donc ravi de me plonger dans l'adaptation en BD par le journaliste lui-même. Nous suivons donc deux équipes et deux enquêtes sur la mort d'Hitler menées par deux organisations d'espionnage de l'URSS : le Smersh (contre-espionnage) et le NKVD qui deviendra plus tard le KGB. Loin de s'entraider c'est une lutte fratricide qui se déroule sous nos yeux où tous les coups sont permis. L'objectif de chaque organisation est d'accomplir sa mission pour que son chef puisse briller auprès de Staline et que la gloire rejaillisse sur eux par écoulement. Le contexte de la fin de la guerre est bien dépeint également avec les exactions commises par les soldats russes ou les échanges d'informations parcellaires entre les alliés. Le dessin de Pagliaro colle bien à l'histoire. Certains de ses personnages ont des "gueules" et on se prend de sympathie ou d'antipathie instantanément pour certains d'entre eux. Hâte de découvrir la suite de l'histoire de cette BD qui, contrairement au livre qui s'adresse plus aux passionnés, ravira tous les amateurs de BD historique ou d'enquêtes policières.

09/12/2020 (modifier)