Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Karmela Krimm

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Les enquêtes d'une ancienne inspectrice de police devenue détective privée.


Détectives privés Lewis Trondheim Marseille

Karmela Krimm était la jeune inspectrice la plus prometteuse de la police de Marseille. Mais elle a un jour accepté de porter le chapeau pour une opération qui a mal tourné. Karmela a perdu sa place et s'est reconvertie comme détective privée. Elle a aussi perdu ses idéaux. Mais dans les eaux troubles où elle navigue désormais, les idéaux sont un luxe dangereux.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Septembre 2020
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Karmela Krimm © Le Lombard 2020

07/12/2020 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Première enquête pour cette jeune héroïne au pedigree très classique. Une ancienne inspectrice reconvertie comme détective privée, on ne peut pas dire que ce soit très original. Et avec une héroïne narratrice et un cadre comme Marseille -et même si le style graphique n’a aucun rapport- je n’ai pu m’empêcher de penser à Léo Loden. Moins d’humour ici, même s’il y en a, moins de loufoquerie surtout mais beaucoup de points communs quand même, à commencer par le milieu dans lequel cette première enquête nous emmène. Football, immigration, différence de classes sociales et magouilles au menu d’une intrigue bien ficelée et menée tambour battant. Pour les fans d’enquêtes policières dans lesquelles l’action importe autant sinon plus que la réflexion, franchement, ça le fait. Karmela Krimm est sympathique et forme rapidement un duo complémentaire avec Tadj, le colosse homme de main d’une riche héritière. Les rebondissements ne manquent pas et sont bien amenés. Il y a çà et là quelques petites trouvailles plaisantes qui apportent un peu de fraicheur et de modernité à cette série par ailleurs très classique. Enfin, le style graphique de Franck Biancarelli me plait bien. Réaliste et froid, il cadre bien avec la collection ‘troisième vague’ sans chercher à copier les auteurs emblématiques de celle-ci (il n’a pas exemple pas la précision maniaque d’un Jigounov). Une série que je vais suivre, d’autant plus gaiement que le format d’une enquête par tome me plait beaucoup et est très bien maitrisé dans ce premier volume (c’est fluide sans être vide, et complexe sans être étouffant). Avis général inchangé après lecture d'un deuxième tome tout aussi plaisant que le premier. J'aime décidément beaucoup ce format d'une histoire par tome lorsque le scénario est aussi bien maîtrisé.

07/12/2020 (MAJ le 17/05/2022) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'ai lu le premier tome parce qu'il y avait Trondheim au scénario et c'est bien différent de ce qu'il fait habituellement ! Le point fort est sans aucun doute les dialogues qui sont souvent savoureux. Sinon, j'aurais bien aimé adorer le récit, mais je n'ai pas pu pour différentes raisons. Je ne suis pas fan de ce style de dessin réaliste que je trouve froid et peu agréable à regarder sur certaines cases (surtout les scènes d'action). C'est un style qui ne me plait pas du tout. Je n'ai pas non plus trouvé les personnages attachants ou l'enquête palpitante à suivre. À aucun moment je n'ai ressenti le frisson de vouloir découvrir absolument qui était le coupable. Dommage parce que la solution est bien trouvée. Donc pour moi c'est juste une autre série qui sort du lot uniquement parce que Trondheim s'essaie dans un genre qu'il a peu exploité dans sa carrière. Je vais peut-être lire la suite si je la trouve à la bibliothèque, mais je n'attends pas la suite avec impatience.

02/05/2021 (modifier)
Par Hervé
Note: 3/5
L'avatar du posteur Hervé

J'ai emprunté à la médiathèque cet album sur le seul nom de Lewis Trondheim. En effet, j'ai été assez étonné de voir son nom sur un album aussi classique, ce n'est pas son genre d'habitude. L'héroïne, Karmela Krimm, ne se définit pas par une originalité folle, une ancienne flic qui devient détective privée. On a vu mieux dans l'originalité. Mais cet album mérite toutefois d'être lu. Primo, nous avons à faire à une histoire complète par album, ce qui est très appréciable, et secundo, j'ai beaucoup apprécié les dialogues, souvent à fleuret moucheté, notamment entre Karmela et l'homme de main de la riche héritière, Tadj. C'est bien enlevé, très actuel avec l'ambiance des cités, et j'ai pris un certain plaisir à lire cette bande dessinée. En outre, le dessin de Franck Biancarelli sied parfaitement à cette histoire policière. Pour ceux qui ont aimé les polars genre Barbara Wolf, cet album est pour vous

14/12/2020 (modifier)