Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

On se reposera plus tard

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

MARPA et nains de jardin...


La BD au féminin Les coups de coeur des internautes Les petits éditeurs pendant la pandémie Nouveautés BD, comics et manga Troisième âge

Marie est une intrépide septuagénaire en pleine forme. Elle a envie de tout… sauf d’aller se reposer ! Malheureusement, accident oblige, cette fois-ci, elle n’a pas le choix. Pour ne pas rester seule dans son appartement, Marie accepte de s’installer dans une Maison d’Accueil et de Résidence pour l’Autonomie (MARPA). Mais l’idée de vivre dans une « maison de vieux » ne l’enchante guère. Marie découvre donc la vie dans la MARPA avec ses hauts et ses bas. Malgré les conditions assez idéales, il faut beaucoup d’élan pour mettre du peps et de la joie dans la vie de tous. Mais Marie ne manque pas d’entrain et d’idées pour faire bouger tout ce petit monde ! (texte : Steinkis)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Octobre 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série On se reposera plus tard
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/11/2020 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur du moment
L'avatar du posteur Spooky

L'autonomie est l'un des enjeux les plus importants de la société française contemporaine. En bande dessinée, le troisième âge fait l'objet de nombreuses séries, comme l'atteste le thème idoine et éponyme sur bdtheque. Et certaines de ces séries se penchent en effet sur les conditions d'accueil et d'accompagnement des personnes âgées. "On se reposera plus tard" s'inscrit donc dans cette veine, d'une manière assez sympathique, en suivant le parcours de Marie Vallée, qui est placée en MARPA pour un séjour de quelques semaines seulement, après un accident. Elle porte donc un regard un brin distancié sur l'établissement et ses résidents. Un regard à la fois bienveillant et concerné, puisqu'elle essaie, dès son arrivée ou presque, de les inciter à faire une sortie en commun. Témoinb privilégié, Marie est en outre accompagnée d'un animal de compagnie pas trop encombrant, et l'établissement est perturbé par une "affaire", la disparition d'éléments de décor très particuliers... Des adjonctions plutôt habiles. Ce récit, qui combine témoignages et fiction, se montre assez équilibré dans ses différents éléments narratifs. Le dessin, très épuré, se concentre sur les personnages, avec une grande efficacité. Sympathique, lucide, intéressant.

18/11/2020 (modifier)