Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Tête dans les étoiles

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Une histoire d'amitié entre deux jeunes filles pourtant très différentes.


Moon est tout ce que Christine n’est pas. Elle est sûre d’elle, impulsive, créative. . . et, bien qu’elles aient toutes deux grandi dans la même banlieue américano-chinoise, Moon est différente de toutes les autres filles que Christine a pu connaître. Mais quand Moon emménage dans la maison voisine, ces amies improbables deviennent bientôt les meilleurs amies du monde, partageant leurs clips musicaux préférés et peignant leurs ongles de pied lorsque les parents de Christine ne sont pas présents. Moon raconte même à Christine son secret le plus profond : elle a parfois des visions d’êtres célestes qui lui parlent depuis les étoiles et la rassurent en lui disant que sa véritable place n’est pas sur cette Terre.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Octobre 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Tête dans les étoiles
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

06/10/2020 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

J’avoue m’être quelque peu ennuyé durant cette lecture. Bien sûr, je ne suis pas le public ciblé et sans doute un lecteur beaucoup plus jeune que moi sera plus sensible à cette histoire d’amitié mais là, je dois bien dire que j’ai tourné les pages sans envie, en me demandant juste comment l’autrice allait conclure son récit. Et c’est d’ailleurs cette conclusion qui m’a apporté le plus de satisfaction, et un peu de l’émotion que j’espérais ressentir tout du long de cette lecture. Sinon, qu’est-ce qu’on a ? Et bien des pages qui s’enchainent sur une histoire d’amitié entre deux filles très différentes, avec cette admiration de l’une d’entre elles pour la fantaisie et la créativité de l’autre. Admiration qui finira par se muer en jalousie… Puis gros twist final et tout est bien qui finit bien. Par son thème, par son ton, par sa structure très aérée, par son dessin et par la composition des planches, ce récit me semble plus adapté à un jeune public qu’à un vieux lecteur dans mon genre mais l’album fait tout de même plus de 200 pages. Accrocheront-ils sur une aussi longue distance alors qu’il faut bien admettre qu’il ne se passe pas grand-chose de trépidant ni de drôle au fil des planches ? Je ne saurais dire. Moi, je me suis en tous les cas ennuyé, d’où une note assez sévère.

06/10/2020 (modifier)