Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

The Wendy Project

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Un récit d’apprentissage émouvant sur le deuil et l’adolescence qui revisite l’histoire de Peter Pan.


Adolescence Douleurs intimes Peter Pan [USA] - Nord Est

Nouvelle-Angleterre, fin de l'été. Wendy Davies, 16 ans, plonge sa voiture dans un lac, avec ses deux petits frères à bord. À son réveil, on lui dit que Michael, le plus jeune, est mort. Wendy est persuadée qu’il est vivant et sous la garde d'un mystérieux garçon volant. La psychologue, que ses parents l’obligent à voir, lui demande de dessiner ce qui lui passe par la tête. Mais peu à peu la frontière entre son imaginaire et la réalité s’estompe et Wendy commence à perdre pied…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Mai 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série The Wendy Project
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

28/08/2020 | PAco
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Mon avis va fortement rejoindre celui de PAco. Dire que je me suis ennuyé serait un peu exagéré, j'avais surtout envie de savoir comment les auteurs allaient se dépatouiller et faire sortir la jeune Wendy de cet imbroglio psychologique dans lequel la mort de son frère l'avait plongée. Pour une BD sur le deuil je m'attendais à quelque chose de plus profond, de plus dérangeant. J'ai l'impression que les auteurs ont voulu à la fois traiter cette histoire de deuil et en même temps les affres de l'adolescence chez une jeune américaine. J'allais oublier des références plus qu'appuyées au Peter Pan de J. M. Barrie qui à mon sens n'apportent pas grand-chose, sauf peu être pour nous dire que Wendy est sans doute victime du syndrome susnommé. Le dessin n'est pas du tout ma tasse de thé mais si l'histoire avait été suffisamment prenante, j'aurais pu m'en accommoder. Une lecture au final rapide, que je ne recommande pas sur un sujet qui sur le papier était porteur.

20/09/2020 (modifier)
Par PAco
Note: 2/5
L'avatar du posteur PAco

Plutôt amateur des productions de chez Ankama, de roman graphique également, là j'avoue que je suis passé complètement à côté de celui-ci... Le graphisme de Veronica Fish est pourtant attrayant et original, sachant jouer avec les couleurs et le noir et blanc pour appuyer le scénario, mais c'est je pense la faute à un scénario qui ne m'aura pas emballé avec cette trame de fond "Peterpaniene". J'ai jamais aimé les Disney (j'aime paaaaaas quand ça chante !!!) et du coup je pense que ça a un peu rejailli sur ma lecture. A aucun moment le scénario de Melissa Jane Osborne n'a su me donner une once d'empathie pour la pauvre Wendy qui a perdu l'un de ses jeunes frères dans un accident de voiture. Après ce drame, elle refuse la mort de Michael et reste persuadée de l'avoir vu s'envoler protégé par un autre garçon et s'enfonce petit à petit dans le déni et les troubles psychiatriques. Alors ok, certaines planches ont vraiment de l'allure, mais quand une histoire de décolle pas ou n'arrive pas à vous provoquer grande émotion, surtout avec un sujet aussi terrible, je pense qu'il manque quelque chose. Dommage.

28/08/2020 (modifier)