Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Loup-garou de Solvang

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Un loup-garou terrifie les habitants de Solvang, une petite ville du Sud des Etats-Unis : voici la première aventure d'El Gladiator, le futur leader des Luchadores Five…


Garous Les catcheurs justiciers

Avant d'être un leader, El Gladiator a été un jeune. Et pas n'importe quel jeune: avide d'aventure, la tête pleine de rêves de justice et de gloire, il fut de ceux qui cherchent leur voie en mangeant des marshmallows et en écoutant Europe. Ce sont donc ses exploits de jeunesse que Frissen et Gaultier entreprennent de nous conter avec cette terrifiante – et drolatique - histoire de loup-garou, sur fond de secret de famille et de désastre amoureux (surtout pour El Gladiator). (site éditeur)

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Février 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Loup-garou de Solvang
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

04/06/2020 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Le dessin de Gaultier est moderne (mais pas non plus extraordinaire), et la colorisation est plutôt bonne, l’emballage, assez dynamique, remplit globalement son rôle. C’est plutôt l’histoire concoctée par Bill et Frissen qui m’a laissé sur ma faim. Dans un bled paumé des USA (Solvang donc), El Gladiator, catcheur justicier, et sa partenaire Belle (pas toujours consentante et conciliante !), au costume de panthère, arrivent à la rescousse (alors qu’on ne leur a rien demandé) d’une population apeurée : un loup-garou terrorise la région. L’intrigue est assez pauvre, et l’humour censé la relancer tombe à plat – que ce soit les péripéties, ou les répliques débiles d’el Gladiator, crétin fini qui ne comprend pas grand-chose à ce qui lui arrive et se laisse ballotter par les événements. Frissen a développé son univers de catcheurs dans une foule de séries, mais cet album n’est pas vraiment intéressant, avec une histoire sans surprise ni originalité (si ce n’est l’accoutrement du duo), et dans laquelle les dialogues sont eux-aussi assez pauvres, le côté décalé, vaguement absurde et humoristique n’étant pas assez réussi pour me satisfaire.

04/06/2020 (modifier)