Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Enfin libre

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

La déambulation onirique d'un père qui doit se retrouver après la fuite de sa fille, désireuse de prendre ses distances.


La Boite à Bulles Paris

Au commencement était une lettre... une lettre mystérieuse de Agathe à son père, priant ce dernier de ne surtout pas la rechercher. Convaincu que sa fille n'est pas partie de son plein gré, monsieur K part à sa recherche dans les rues de Paris. S'ensuit une longue descente aux enfers, un chemin qui va l'amener à rencontrer puis à passer outre les conseils de personnages énigmatiques tels W. le pragmatique détective, N. le musicien balayeur, Bashô le chat poète, l'araignée sur l'épaule, le petit joueur de bille et... Enfin Libre, eux-mêmes. Ces personnages ne seraient-ils pas, au final, que des parts de lui-même qu'il lui faudra assimiler ? Pendant ce temps, Agathe, en plein monde onirique, semble œuvrer à retrouver les couleurs et les dimensions d'un monde devenu trop plat pour elle. L'un et l'autre vont devoir travailler sur eux-mêmes, chacun de leur coté, afin de pouvoir (mieux) se retrouver. Nettoyer son passé, se faire de la place, accepter ses erreurs et avancer. La musique des sphères leur permettra-t-elle de se retrouver ? Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Mars 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Enfin libre
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

11/03/2020 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Chouette, un nouvel album d’Enfin Libre, duo d’auteurs dont j’ai apprécié toutes les œuvres parues à ce jour… et rebelote avec ce nouvel album éponyme. L’originalité est à nouveau de mise : on suit l’enquête d’un papa désespéré pour retrouver sa fille disparue… mais qu’en est-il vraiment ? Le ton tourne rapidement au loufoque, à l’onirisme, et des indices parsemés çà et là nous suggèrent que les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent. Ma lecture fut stimulante, je participais à l’enquête, j’observais les indices dissimulés dans les planches, je me posais plein de questions sur les noms de personnages, de lieux, (qui est ce Shaun T. ? Une référence à l’auteur Shaun Tan ? Et pourquoi ne voit-on jamais son visage ?) Je n’ai pas vu venir le dénouement, mais j’en avais perçu des bribes… et je ressors vraiment satisfait de ma lecture. Je pense avoir compris où les auteurs voulaient en venir, mais je serais quand même curieux de discuter de ce dénouement avec d’autres lecteurs. La mise en image est sublime. Le dessin fourmille de milles détails, et les couleurs aquarelles illuminent les planches. De nombreuses trouvailles graphiques contribuent grandement à la narration et à l’onirisme ambiant. Pour conclure, « Enfin libre » est un excellent album, qui devrait ravir les amateurs de ces deux auteurs hors du commun.

11/03/2020 (modifier)