Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Maléfices

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Entre démons et humains, la guerre menace...


La BD au féminin

Trois royaumes en guerre cherchent un moyen de se faire la paix. La solution ? Un mariage entre la fille d’un des royaumes et Michèle, d’un des deux autres royaumes. Mais Michèle ne l’entend pas de cette oreille. Michèle est une jeune princesse humaine. En l’absence de ses frères, c’est elle qu’on envoie pour épouser l’héritière du Royaume démon, Gorgona, et assurer la paix entre les royaumes. Les deux jeunes femmes vont faire connaissance au coeur de la forêt et s’entraider. Mais leur chemin sera semé d’embûches et d’un renard très collant.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Septembre 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Maléfices
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

29/01/2020 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Même si c’est un album tout public, il est clair que ce sont les plus jeunes qui y trouveront davantage leur compte – et qui verront le moins la naïveté et les quelques défauts qui parsèment un peu l’histoire. Mais cet album possède des qualités. D’abord, je trouve que pour une fois Jungle a soigné la présentation ! La couverture, et certaines planches intérieures m’ont un temps fait penser à la collection Noctambule de Soleil (ce qui est un compliment). En effet, l’habillage (j’allais écrire la décoration) des planches et la colorisation sont plutôt bien fichus. Le dessin n’est pas forcément ma tasse de thé, mais je le trouve efficace et très adapté à un lectorat jeunesse, avec des personnages joufflus. Quant à l’histoire proprement dite, elle se laisse lire agréablement. Les adultes y trouveront quelques naïvetés, des transitions peut-être un peu trop brutales. Les plus jeunes prendront fait et cause pour ces deux jeunes filles, qui vont au-delà des préjugés associés à leur race respective, et qui se révèlent courageuses et rusées. Les retournements du final, en forme de happy-end, sont conformes à beaucoup de contes. Plutôt une bonne pioche pour vos jeunes enfants, et peut-être pour vous ?

29/01/2020 (modifier)