Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Un Jour Sans Jésus

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le corps du christ a disparu, ce qui plonge tout le monde en émoi. Entre les romains, les marchands du temple, les zélotes, Hérode, les apôtres et j'en passe, qui donc est responsable de cette disparition ?


Au temps de Rome et de l'Empire Romain Proche et Moyen-Orient Spiritualité et religion

Dimanche de Pâques de l'an 33. Les apôtres sont consternés : le corps du christ a disparu !! Reste maintenant à savoir qui a fait le coup. Et les suspects ne manquent pas, entre les romains, les zélotes, les marchands de relique, ou encore Hérode, qui a l'habitude d'offrir des morceaux d'humain à sa maîtresse. Les romains ont eux aussi une idée en tête : les apôtres auraient mangé le corps du Christ, la Cène étant l'élément annonciateur de cette boucherie. Entre théories farfelues, quiproquos, complots et manipulations, plongeon (avec humour) dans l'une des journées les plus importantes de l'histoire.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Janvier 2017
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série Un Jour Sans Jésus
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

12/01/2020 | Ju
Modifier


Par Ju
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ju

Cette bd est un gros délire de Juncker, qui se propose de nous relater la journée de la disparition du corps du Christ. Sauf que les apôtres réagissent comme tout le monde, et pensent naturellement que quelqu'un a piqué le corps de Jésus. La nouvelle va se répandre, et chaque camp en présence (les romains, Hérode (aussi appelé Philippe le Tétrarque, qui régnait à l'époque), les tribus d'Israel qui veulent renverser le régime, les apôtres, les marchands, etc.) va échafauder des théories farfelues sur qui est responsable de cette disparition. On suit le récit sous l'angle des apôtres qui se séparent tour à tour pour enquêter, dans chaque "camp" : certains chez les romains, d'autres chez les zélotes (dont le chef s'appelle Judas, mais qui n'est pas l'apôtre), d'autres chez Hérode, etc. Les 6 albums sont prétextes à pleins de quiproquos, et il faut reconnaitre que c'est assez drôle. Par exemple, les malentendus autour de Judas m'ont bien fait rire. Ils sont au moins 3 ou 4 à s'appeler Judas, ce qui fait que tout le monde s'emmêle les pinceaux. Pareil, le centurion romain qui est persuadé que les apôtres ont mangé Jésus pour le faire revivre est très réussi et complètement parano. J'ai franchement ri plusieurs fois, ce qui est le but de la bd. Mais autant il y a plusieurs fois ou je me disais que ça valait bien un 4/5, autant il y a des fois où ça se rapprochait plus du 2. C'est le problème quand les 46 pages sont de l'humour un peu con. Il y a des fois où ça marche très bien, et il y a des fois où ça va vraiment au ras des pâquerettes, où l'humour est lourdingue. De plus, la série pêche un peu par sa complexité, avec le nombre de protagonistes qu'il y a. Je pense que c'est un peu voulu, mais j'ai quand même eu un peu de mal. J'avais lu les trois premiers albums et ai voulu me replonger dans la série 6 mois après, et il a fallu que je relise les trois premiers car je ne m'y retrouvais plus du tout. Par exemple, il y a onze apôtres et du coup on oublie qui est qui et qui est allé faire quoi, lesquels croient que ce sont les romains qui ont fait le coup et lesquels sont persuadés que Judas le chef des zélotes a démembré le corps du Christ pour l'envoyer aux tribus d'Israël (ça, ça m'a bien fait rire). Il y a aussi quelques personnages dont on ne sait pas trop ce qu'ils font là (le gros balèze aux cheveux rouges) et d'autres moins réussis que les autres (les marchands du temple). Mais au final, vu la complexité du truc, le nombre de personnages et de sous intrigues, je trouve que les auteurs s'en sortent bien. Certes, à la fin des 6 albums, je commençais à trouver le temps un peu long, quelque peu lassé par la complexité et certaines blagues pas drôles, mais mon impression générale était quand même bonne, je me suis globalement plu à cette lecture et me suis pas mal marré. Le dessin est bon, il n'est pas particulièrement beau mais colle bien au propos humoristique. J'ai hésité entre 3 et 4/5, puis ai lu Commando Torquemada dans la même veine, et l'ai trouvé un peu au dessus. Va donc pour un 3/5 mal taillé, car je suis persuadé que certains se plairont beaucoup à la lecture quand d'autres seront vite rebutés.

12/01/2020 (modifier)