Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nevada (Delcourt)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Le job de Nevada est de retrouver des gens, livrer des objets ou remettre des acteurs dans le droit chemin. Louise Hathaway est sa patronne et sa nouvelle mission est de retrouver l’acteur Mc Nabb, l’étoile solitaire.


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles Mexique et mexicains [USA] - Les déserts Nord-Américains

Nouveau cavalier solitaire, juché sur sa monture métallique, Nevada Marquez traverse le désert, la manette des gaz au taquet. Sa mission : ramener Miss Melody sur le tournage de son film. La belle s’est faite la malle pour se détendre dans les saloons des villes à proximité. Arrivé au centre de la ville, Nevada pénètre dans le saloon et questionne le tenancier. Il n’y pas de doute, Miss Melody prend du bon temps à l’étage. Manu militari, Nevada enfonce la porte de la chambre, donne une correction à l’amoureux éconduit et ligote la belle sur sa moto. Mission facilement réussie pour Nevada. Miss Melody est ramenée sur le tournage. Quelques mois plus tard, Louise Hathaway donne une réception dans sa somptueuse villa de Beverly Hills. La fête bat son plein jusqu’à ce qu’elle apprenne que son acteur principal, Mc Nabb, l’étoile solitaire, a quitté le tournage avec un cascadeur, direction Tijuana au Mexique. La situation financière de Louise est précaire et les banques risquent de refuser les crédits s’il arrive malheur à l’acteur et que le film capote. Beaucoup trop d’argent a été investi dans le tournage pour risquer un fiasco. Nevada prend la mission en main et file en direction du Mexique.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Mai 2019
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Nevada (Delcourt)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/10/2019 | Erik
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Nevada nous entraîne dans un univers très westernien mais se déroulant pendant la période de la prohibition américaine. Nevada est la main forte des grands des studios Hollywoodiens qui commencent à prendre leur essor. Il est chargé de retrouver et ramener les acteurs aux studios pour qu'ils assurent leurs prestations par tous les moyens, comme dans le premier tome, ou de faire le commis pour sa patronne pour toutes les substances plus ou moins légales dont elle a besoin pour faire tourner sa boutique. Voilà une série résolument tournée vers l'action avec pour personnage central un anti-héros "parfait", qui n'a peur de rien et ne s'en laisse pas compter. Une belle gueule, costaud, intelligent, heureusement que son cynisme donne à son personnage un peu de rugosité, sinon il serait vite assommant de perfection... Heureusement également, il croise en chemin quelques personnages secondaires intéressants (même si un peu trop survolés à mon goût), comme cette jeune journaliste dans le deuxième tome, qui redonnent un peu de relief à l'ensemble. Côté dessin Colin Wilson nous propose un graphisme réaliste assez conventionnel, qui colle plutôt bien à l'exercice, jouant avec des cadrages et un découpage donnant tout son élan à l'action qui agrémente largement le fil narratif. Si vous aimez les héros aux belles gueules qui n'ont pas froid aux yeux, cette série axée sur l'action devrait vous plaire, et si ce n'est pas vraiment ma tasse de thé, j'ai malgré tout passé un agréable moment de détente en lisant ces deux premiers tomes.

23/07/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai bien aimé ce western un peu moderne qui mélange l'Ouest américain et le Mexique désertique avec le début de l'age d'or hollywoodien et ses stars capricieuses. Une impresario embauche un cow-boy (archétype de l'anti-héros) afin de retrouver les stars à la dérive entre alcool et drogue. Tous les codes du western seront bien présents malgré tout. C'est une BD avec une bonne idée de départ mais qui est centrée sur l'action avant tout. La psychologie ne sera pas trop de mise. Le décor désertique est assez bien représenté pour qu'on puisse entrer dans cet univers. Il y a également quelques touches d'humour. C'est calibré pour être de la BD divertissement à l'état pur.

17/10/2019 (modifier)