Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Oh my God ! (Kamisama Kazoku)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Dieu existe ! Il est même marié, d’ailleurs, et avec sa femme, ils ont deux filles et un garçon. Ils vivent parmi nous, sur Terre, sans que nous sachions qui ils sont réellement.


Dieu(x) sur Terre Media factory Seinen

Dieu existe ! Il est même marié, d’ailleurs, et avec sa femme, ils ont deux filles et un garçon. Ils vivent parmi nous, sur Terre, sans que nous sachions qui ils sont réellement. Leur garçon Samatarô, le plus jeune, est accompagné par Tenko, une ange dont la mission est d’assurer sa protection. Il pourrait apprécier pleinement sa vie parmi les Hommes si son père n’avait pas recours aux miracles chaque fois qu’un souci se présentait à lui. Las de cette vie sans difficulté, et motivé par l’arrivée d’une nouvelle dans sa classe (une très belle jeune fille qui l’a éconduit quand il lui a proposé de sortir avec lui !), il a demandé à Dieu son père de ne plus se mêler de ses affaires pour pouvoir vivre les émotions de son âge comme n’importe quel humain...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Mars 2010
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Oh my God !
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

08/09/2019 | Erik
Modifier


Je me souviens avoir trouvé ce manga au fond d'une librairie et son propriétaire m'avait fait un prix d'ami pour les 5 tomes parce que la série n'était plus publiée. Et, contre toute attente, j'avais plutôt passé un bon moment. Déjà, l'histoire ne compte que 5 volumes, ce qui est toujours appréciable. Sinon, c'est du shônen qui mêle humour, fantastique, romance et il s'en dégage une certaine poésie. L'humour n'est pas des plus fins (mais c'est souvent le cas de la plupart des mangas que j'ai pu lire), allant du cocasse au loufoque (voir parfois le n'importe quoi). Mais les membres de la famille du lycéen sont amusants, notamment par le contraste entre leur statut divin et leur comportement très terre-à-terre, voir carrément débile. L'ange gardien(ne) chargée de surveiller Samatarô jusqu'à ce qu'il succède à son père est mignonne et sympathique (et bien sûr amoureuse de son protégé sans pouvoir l'avouer ^^) Comme dans beaucoup de mangas sentimentaux mais à classer plus dans les shonen que dans les shojos (Nisekoï, Love Hina), les sentiments ne sont pas trop appuyés et tempérés par l'humour. Bref, c'est dans la pure tendance de ce type de série. Le dessin est correct, lisible, ni trop vide ni trop chargé. Dans l'avant dernier tome, l'auteur a la mauvaise idée de vouloir développer une histoire de confrontation avec des démons mais la sauce ne prend pas et ça dénote avec le reste. Puis, heureusement, l'alchimie humour-romance reprend. Bref, c'est très classique, assez convenu mais frais et sympathique. En tout cas, pas plus mauvais que les deux autres séries citées. En occase (ou en biblio) et pour les amateurs... why not ?

10/09/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai retrouvé dans ce manga tout ce que je n'aime guère. C'est vrai que c'est sur un mode plutôt comique. Cependant, je n'ai pas goûté de cet humour beaucoup trop poussif. Cela commence d'ailleurs par une scène de lycéen qui dans la classe se situe à un endroit plutôt frais alors que ses camarades meurent de chaud. L'un d'eux s'approche vers lui pour dire qu'il a de la chance comme être le fils de Dieu. En vérité, c'est bien le cas. Voilà, le genre d'humour que l'on va avoir au fur et à mesure de l'avancée de ce récit. Les filles lui tombent dans les bras comme par magie. La vie de Samatarô n’est pas de tout repos : le moindre de ses souhaits est exaucé par son père (à savoir Dieu), ce qui provoque quelques incidents cocasses mais plutôt gênants. C'est léger, sans doute trop mais cela peut plaire à un public jeune et féminin.

08/09/2019 (modifier)