Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Chaque jour Dracula

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Avant d’être un vampire mondialement célèbre, Dracula était un enfant (presque) comme les autres. Mais comme de trop nombreux enfants, il a subi lui aussi le harcèlement de quelques-uns de ses camarades de classe…


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Harcèlement scolaire

Avant d’être un vampire mondialement célèbre, Dracula était un enfant (presque) comme les autres. Mais comme de trop nombreux enfants, il a subi lui aussi le harcèlement de quelques-uns de ses camarades de classe… Comme chaque matin de la semaine, Dracula va à l’école. Mais c’est avec une boule au ventre car certains de ses camarades de classe, de gros balourds, n’arrêtent pas de l’embêter. Certes, quelques-unes de ses particularités font de lui un garçon différent mais est-ce une raison suffisante pour qu’il subisse ce harcèlement constant ? Comment y remédier ? Un soir, il franchit le pas et en parle à son papa…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Avril 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Chaque jour Dracula
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

28/08/2019 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Malgré son titre qui laisse penser à une histoire de vampires, cette BD est en réalité une BD jeunesse destinée à parler du sujet du harcèlement à l'école. Le petit Dracula est ici un enfant, avec un père vampire végétarien, vivant dans notre monde contemporain et allant à l'école comme tous les enfants. De ses pouvoirs de vampires, il n'a en réalité qu'une force qu'il ne peut pas utiliser, une immortalité inutile et une sensibilité à la lumière du soleil qui l'empêche de participer aux cours de gym avec le reste de sa classe. Et comme en plus il est doué en cours, il a été rapidement catalogué comme intello-albinos par un petit groupe de morveux bien décidé à le prendre comme tête de turc. Pendant des semaines ou des mois, il subit leurs brimades en silence jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus et cherche l'appui de son père. Mais ce dernier est bien trop civilisé et gentil pour intervenir directement, alors il va plutôt tenter d'expliquer à son fils comment se sortir lui-même de sa situation. Comme vous le constatez, le fait que le héros soit un vampire et se nomme Dracula est ici un prétexte à attirer le jeune lecteur vers cet album et à lui montrer que même un futur prince de la nuit comme le fameux Dracula pourrait bien avoir été le souffre-douleur de méchants harceleurs quand il était à l'école primaire. Si sur le fond c'est plutôt astucieux, on peut quand même être un peu frustré de voir un tel personnage réduit au rang de gamin maigrichon, un peu pleurnichard et surtout sans réel pouvoir. On peut en venir à se dire qu'il aurait peut-être mieux valu que ce soit un enfant lambda plutôt que théoriquement le fameux Dracula. Du coup, je n'ai été qu'à moitié convaincu par le scénario. Déjà par le côté un peu frustrant d'un héros vampire si fragile et incapable de réels pouvoirs, mais aussi parce que sa solution pour finalement se sortir de son pétrin tient justement un peu trop à sa réputation de vampire et ne peut que trop difficilement s'appliquer à un autre enfant lecteur désireux de savoir comment lui-même échapper au harcèlement. Ceci étant dit, le dessin, lui, est très sympathique. Si le trait est relativement simple, les décors sont plutôt fouillés et surtout les couleur sont très jolies. Cela nous offre quelques belles planches et rend la lecture bien agréable. Entre cette beauté du dessin et le côté louable de prendre le harcèlement scolaire comme sujet d'intrigue, je garde une opinion favorable sur cet album, mais je me dis qu'il y avait peut-être moyen de tirer davantage d'un tel thème et d'un tel héros.

28/08/2019 (modifier)