La Curée

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Aristide Saccard a l’objectif de s’enrichir sur les expropriations immobilières dans le Paris charcuté par le baron Haussmann pendant la deuxième moitié du XIXe siècle. Il y emploie tous les moyens…


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Paris

Le 13 janvier 1852, le lendemain du coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte, Aristide Rougon arrive à Paris avec sa femme Angèle et son fils Maxime. Ils s’installent dans un tout petit appartement, mais Aristide a de grandes ambitions. Trop grandes pour s’embarrasser d’une femme et d’un enfant, qu’il va délaisser jusqu’à laisser mourir sa pauvre épouse et contracter une promesse de mariage avec une riche jeune femme enceinte sur le lit de mort de la pauvre Angèle… vre de rêves de richesse, Aristide demande de l’aide à son frère Eugène, avocat au barreau de Paris et futur ministre de l’empereur. Il le fait admettre en tant qu’agent voyer dans l’administration de la ville de Paris, sans passer les examens, à la condition qu’il change de nom. L’ambitieux sera donc désormais Eugène Saccard. Il commence sa lente et détestable ascension, dans un Paris acquis à l’affairisme et à la corruption…

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Mars 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Curée
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/08/2019 | Erik
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Pas mal car je me réfère avant tout à ma lecture du roman de Zola quand j'étais plus jeune, je me souviens m’être envoyé toute la série des Rougon-Macquart. La Curée est le deuxième tome de cette longue saga familiale qui s'étend sur plusieurs années. Dans ce roman qui d'ailleurs fut quelques temps interdit Zola s'attaque au monde de l'argent dans ce qu'il a de plus amoral. Un homme qui veut y arriver va employer tous les moyens pour atteindre ses objectifs. Pour cela il va se débarrasser de sa première femme, bon c’est vrai qu'elle meurt toute seule, il éloigne son fils et fait un mariage de raison dont les tenants et aboutissants sont machiavéliques. Le scénario est prenant à condition bien sûr d'aimer un peu Zola. Dans la BD, les auteurs ont laissé les lecteurs se faire une opinion personnelle du personnage central, mais le grand titre générique de cette œuvre monumentale est, rappelons-le, "La condition humaine". C'est donc peu dire que l'on y trouve de tout, toutes sortes d'individus des plus veules aux plus généreux. Pour ma part c'est une lecture intéressante qui a peut être l'avantage de faire connaitre Zola au plus grand nombre tellement il est autre chose que l'auteur de "L’assommoir" ou de La Bête humaine. Au final bien que cette case n'existe plus je conseille plutôt l'achat de cette BD.

05/10/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est une adaptation d'un roman d'Emilme Zola qui est adapté sur le format de la bande dessinée. On va suivre le parcours d'Aristide Saccard, un bourgeois affairiste et vorace qui veut saigner Paris au travers la spéculation immobilière. La particularité est que cela se passe pendant le règne de Louis-Napoléon Bonaparte qui a entreprit via l'architecte Haussmann de grands travaux dans la capitale. Ce n'est jamais très agréable de suivre le récit d'un homme sans scrupules qui se sert notamment de ses épouses successives pour aggrandir sa fortune. L'argent génère le vice et la débauche. Bref, il faut aimer le genre entre affairisme et corruption. Le capitalisme amoral dans toute sa splendeur. La lecture a souffert de quelques lourdeurs. Par contre, le graphisme est tout à fait agréable avec de belles couleurs.

10/08/2019 (modifier)