Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Premier Bal d'Emma

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Initialement conçu en feuilleton pour la revue Lapin de l’Association, puis largement remanié, ce livre est le fruit d’un travail à quatre mains : le « riff » endiablé de Donatien Mary et les solos ensorcelants de Sophie Dutertre nous emportent avec énergie et liberté dans cette fuite en avant brillante et survitaminée.


Emma vient d’avoir seize ans. L’heure du mariage a sonné ! Chaperonnée par son cher oncle le Baron — un tantinet porté sur la bouteille — notre curieux couple part au bal travesti. Fonçant à toute berzingue dans une complète obscurité, notre duo percute le carrosse de Lord Pudding escorté du fakir Satiagit et de son tigre... Le regard attendri (coquin ?) que porte aussitôt notre jeune Cendrillon pour la bête n’est que le signe avant-coureur d’une folle soirée. Mais la fête ne serait pas réussie sans un soldat nommé Tête de bois, un savant (fatalement fou), une paire de flics et toute une tripotée d’aristocrates encostumés... Quelque part entre Tim Burton et Edward Gorey, le premier Bal d’Emma introduit ses acteurs à la façon d’un Carnaval des Animaux gothique. Fauves, gueules cassées, bourgloutes et nobles décatis sont à la parade, jusqu’à ce que tout ce joli monde se percute en un bouquet final aussi macabre que réjouissant ! Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Mars 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Premier Bal d'Emma
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

01/08/2019 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je suis totalement passé à coté de ce one-shot. Cet album représente les exercices graphiques comme les aime Jean-Christophe Menu. Le dessin est spécial et les auteurs font plein de trucs stylés avec la narration, le cadrage, etc, etc. C'est le genre d'OVNI dans lequel je n'embarque pas du tout. Si j'avoue que le dessin est bien fait et qu'il reste lisible la plupart du temps, ce n'est pas le cas du scénario qui m'a vite paru être un gros délire qui partait dans tous les sens et je me suis ennuyé passé les premières pages. J'aurais pu simplement arrêter de lire le texte et admirer le dessin, mais moi j'aime lire une BD pour son dessin et son scénario. Si je voulais simplement admirer un dessin, j'achèterais un artbook ou j'irais dans une galerie d'art. C'était tout simplement pas un album pour moi. Les lecteurs qui apprécient plus ce genre d'album 'spécial' vont surement mieux accrocher.

01/08/2019 (modifier)