Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Voleur de paradis

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Un couple mal assorti de voleurs, au milieu d'intrigues de palais.


Corbeyran

Morgain s'évade d'un pénitencier, puis rencontre Béline, une voleuse. Ensemble, malgré des caractères qui s'opposent, ils se trouvent embarqués dans une sale affaire.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1995
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Le Voleur de paradis
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

09/02/2019 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Avec cette série, on est encore dans les débuts de scénariste de Corbeyran. Je trouve que cela se voit. Il mélange ici univers d’heroic-fantasy, de l’aventure, du fantastique, avec des traits d’humour (situations, jeux de mots) qui sont souvent trop décalés par rapport aux situations, et ce mélange peine à prendre. Une société dominée par un prince capricieux entouré de valets obséquieux, d’une cour passant son temps en orgies et autres bal costumés (même si certains complots se laissent deviner), Morgain, un bagnard évadé d’un immense pénitencier et une belle voleuse (Beline donc), qui rencontrent la fille du prince (qui elle s’est « évadée » de sa prison dorée et souhaite découvrir la « vraie vie »), voilà les personnages, et la dynamique, Morgain et Beline jouant au jeu de « qui aime bien châtie bien ». Le dessin de Nicolas Guenet est techniquement relativement bon (même si certains visages sont un peu ratés, et que j’ai trouvé que cela se dégradait vers la fin de l’album), mais le rendu est parfois étrange. Ainsi, il utilise pas mal de « pointillisme » pour certains fonds, la colorisation (que je n’ai pas vraiment aimé) fait alterner à peu près toutes les couleurs et les tons, ce qui dessert plutôt son dessin je trouve. Et je ne suis pas forcément fan de ses personnages bodybuildés, qui lorgnent vers certains comics (Conan ou d’autres). Idem pour la couverture, que je n’ai pas trouvée particulièrement réussie. Un deuxième tome au moins était annoncé, mais Soleil, plus fidèle à sa réputation qu’à ses lecteurs, n’en a visiblement plus voulu, puisque la série s’arrête là. De toute façon, je trouve cet album bancal, en partie raté. En effet, l’histoire n’est ni originale ni bien menée, et le scénario et les personnages font un peu trop « bourrins ». Et comme en plus on ne connaîtra sans doute jamais la suite (en avait-on envie ?), et bien voilà un album devenu dispensable.

09/02/2019 (modifier)