Love is love

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Après le drame d'Orlando, un comics au profit de SOS Homophobie.


Gays et lesbiennes IDW Publishing

Le 12 juin 2016, un attentat dans une boîte de nuit à Orlando se produit... Deux hommes, un couple, profitent du moment présent en dînant tous les deux puis en rentrant sous la pluie, un parapluie les protégeant des gouttes d'eau. Un baiser les réunit un peu plus... Un petit garçon se promène avec son père et voit des hommes s'embrasser devant un cérémonial consacré à la tragédie qui s'est produite au Pulse. Le père lui dit que c'est de l'amour. L'enfant demande si leur amour est différent. Son papa lui dit que leur amour fait peur aux gens, aux religions, aux homophobes, aux politiciens, aux gouvernements. Naïvement, le petit garçon lui dit que s'ils s'aiment malgré tout ça, ce n'est pas de l'amour, mais du super-amour... Un an après la tragédie, Richard conduit sa petite fille de 3 ans à l'école. Celle-ci ne cesse de lui parler de ses copines et lorsqu'il la dépose, Richard comprend qu'à 3 ans, les préjugés n'existent pas. Seulement, 3 années après, sa fille a eu droit à une leçon à l'école sur Rosa Parks, une femme noire qui avait fait de la prison pour avoir refusée de laisser sa place dans un bus à un blanc. Lorsqu'elle lui raconte, elle lui dit combien cela est horrible...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Novembre 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Love is love
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

02/12/2018 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le 12 juin 2016 a eu lieu un odieux attentat au Pulse, une boite de nuit gay d'Orlando. Une tuerie à l'arme à feu qui a fait 49 morts et de nombreux blessés. Les victimes avaient juste le tort d'avoir une orientation sexuelle différente selon l'auteur du carnage ayant agit avec une haine irascible. C'est une autre forme de racisme et cela peut faire également des dégâts. Des auteurs du monde entier se sont alors réunis autour de ce comics pour apporter des petites histoires courtes de ce que cela leur inspirait. Il y a de la tristesse et beaucoup de compassion mais surtout un message d'amour. On ne naît pas avec la haine. C'est quelque chose qui s'enseigne par la suite. Si on ne prend pas garde, on peut devenir mauvais. Bref, c'est un hommage qui est rendu aux victimes et c'est plutôt bien fait sur le fond et sur la forme. Certains messages sont vraiment poignants. On retrouvera même Batman ou Supergirl. Cependant, même les super-héros ne peuvent rien faire contre une certaine forme de bêtise de l'humanité...

02/12/2018 (modifier)