Pretty Little Nightmares (Lili & Winker)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 8 avis)

C'est une journée qui avait commencé comme tant d'autres pour Georges, l'alcoolique de service. Mis à la porte d'un bar, il ne s'attend en revanche certainement pas à être attaqué par deux enfants armés de lance-pierre.


David Chauvel Jumeaux, jumelles

C'est une journée qui avait commencé comme tant d'autres pour Georges, l'alcoolique de service. Mis à la porte d'un bar, il ne s'attend en revanche certainement pas à être attaqué par deux enfants armés de lance-pierre. Winker et sa soeur jumelle Lili dérobent l'oeil de verre perdu par Georges et s'enfuient avec l'ivrogne à leurs trousses. Leur course les mène dans une étrange maison de passe où l'on voit Georges être englouti vivant par l'une des pensionnaires. Pendant ce temps, les diaboliques jumeaux s'amusent à lancer l'oeil de verre très haut dans le ciel avec leurs frondes, jusqu'à ce que soudain, un rayon lumineux traverse les nuages et illumine toute la rue. La nuit suivante, certaines personnes sont en proie à d'étranges phénomènes: pendant leur sommeil, de mystérieuses entités ectoplasmiques s'évadent de leur corps et convergent vers le lieu où le rayon est apparu. Un nouveau halo se forme, au milieu duquel se matérialise Georges, qui semble différent.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2001
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Pretty Little Nightmares (Lili & Winker)
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

21/12/2002 | Kael
Modifier


Par Jetjet
Note: 3/5
L'avatar du posteur Jetjet

C’est par la réédition de Lili & Winker en une somptueuse intégrale et sous le nom de « Pretty Little Nightmares » que j’ai découvert cette œuvre, une des plus méconnues de David Chauvel, un auteur que j’affectionne particulièrement pour la constance de son travail. Amateur de bd nonsensiques comme celles de Foerster dont le trait de Boivin peut se rapprocher dans un noir et blanc impeccable, rien ne m’avait préparé au choc particulier de cette œuvre vraiment à part et qui n’est décidément pas conçue pour plaire au plus grand nombre. En effet Lili & Winker ne sont pas à proprement parler les héros de ces histoires flirtant avec l’absurde et l’horreur mais les trublions à l’origine d'événements déclencheurs de situations paranormales. Chauvel exploite intelligemment ses histoires à tiroirs avec sketches à l’intérieur d’une trame principale dont on peut perdre néanmoins rapidement le fil comme ce fut le cas avec l’histoire du labo pour ma part. Le trait dynamique de Hervé Boivin dans un noir & blanc impeccable illustre parfaitement ces histoires que n’aurait pas renié David Lynch. Le titre de « nightmares » finalement sied davantage à cette série curieuse que je relirais probablement avec curiosité mais ne recommanderais pas à tout le monde.

25/08/2015 (modifier)
Par tolllo
Note: 2/5

Comment décrire cette série si particulière… Les ingrédients dans un premier temps : deux jeunes filles adeptes du lance-pierre en toutes occasions et si possible pour ne pas rater les cibles et faire vraiment mal, du fantastique déroutant, des dessins noirs et blancs mi-enfantins, mi-horreur-grand-guignolesque et un bon scénariste aux commandes. E n ce qui concerne le premier tome. Tout commence par une pleine page sur les deux gamines en question et une voix off nous présentant " oralement " bon nombre de personnages. Nous verrons par la suite que chacun des protagonistes énumérés pendant l'introduction est développé tour à tour dans l’histoire. Les jeunes filles ne feront que de la figuration dans ce premier tome. Et que ce passe-t-il dans ce premier tome. Alors là ! …Hummmm….… Un poivrot notoire fait tomber son œil de verre grâce à nos chers bambins. Une femme fait la rencontre du rayon (titre du premier tome) et se demande pourquoi cela lui tombe dessus. Apres cela un jeune homme se fait avaler tout cru par une dame rondelette. Et Surtout !.... Il y a " ce putain de truc pas croyable " comme qui dirait Jonathan Melfort, 23 ans, chômeur sans domicile fixe, ayant le sommeil léger (comme Chauvel, nous le présente lors de la première page). La fin est savoureuse car totalement inattendue, une bonne surprise tout comme la première page. J’ai dit Chauvel ? Oui c’est bien lui qui mène cette danse même si cet univers est relativement différent de ses polars habituels…c’est même sur son nom que j’ai ouvert l’ouvrage, car il est vrai que la couverture ne me faisait pas envie. ... Le deuxième tome maintenant… je ne suis malheureusement pas rentré dans le trip vraiment trop barré à mon goût. Seul le début m ‘a plu : la cruauté gratuite qui sert finalement de déclencheur à un chien, à priori très mal élevé, pour croquer un bout de son maître et surtout donner l’occasion à un éléphant de pallier au nombreuses années de frustration. Quelque part nos deux demoiselles aident notre pauvre vieille éléphante à finir sa vie en fanfare. Après cela j’ai décroché, car malgré tout le savoir-faire de Chauvel l’histoire entre vraiment trop dans l’hallucinatoire. Elle peut vraisemblablement se révéler bonne sous l’emprise de drogue, malheureusement (?) je ne me drogue pas et je n’ai pas pu apprécier ce deuxième tome. Tome un 12/20 Tome deux 4/20 Note finale : 7/20 comment ça je ne sais pas compter? je fais la moyenne comme je veux ! Non mais

01/04/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Pas vraiment aimé... Lili et Winker font des crasses, pour ne pas dire des conneries, et les conséquences sont parfois énormes. Pourquoi pas, après tout, faire une BD trash avec des gamins et du fantastique ? Mais c'est le côté gratuit, en plus d'un but clairement défini qui me gênent... Le dessin de Boivin est correct, mais je ne suis pas spécialement fan. Bref, c'est plutôt léger...

15/09/2008 (modifier)
Par Pierig
Note: 1/5
L'avatar du posteur Pierig

Vraiment pas aimé ! C’est bien simple, je ne suis pas rentré dans le trip de la bd. Je suis totalement hermétique à l’humour, le cynisme et l’absurde développés ici par Chauvel. Je ne vois pas quel est le but de ces histoires et où cela mène. Lili et Winker sont deux détestables pestes, genre garnement qui mériteraient une sévère correction. Ils s’amusent à faire des mauvais coups qui virent au cauchemar. C’est gore, c’est pas pour moi. Restent des dessins et un encrage de qualité. Plus encore que son côté trash, c’est l’objectif poursuivi par ces récit qui m’a totalement échappé. Peut-être seriez-vous plus réceptif ?

19/08/2008 (modifier)
Par JJJ
Note: 3/5

J'adore les dessins de cet album! Ils sont l'un des éléments importants de la construction de cet univers si étrange. Un trait abrupt en noir et blanc très expressif, très osé. De nombreuses séquences se passent admirablement de textes, tout est clairement dit dans l'image sans que la narration n'en souffre. Rien que pour cet aspect, cet album mérite d'être lu. Quant à l'histoire, son ton est très décalé, enchaînant des situations aussi rocambolesques qu'improbables n'hésitant pas à flirter avec l'absurde, il faut en apprécier cette particularité pour en profiter. Les personnages sont extravagants, la vision qui nous est donnée d'eux est pour le moins décalée. Cela cadre parfaitement avec l'esprit général qui se dégage des ses étranges aventures fantastico-délirantes. Je n'ai lu que le premier tome des aventures de Lili et Winker, totalement par hasard, sans aller jusqu'à dire que c'est génial, j'ai beaucoup apprécié, c'est surprenant. Assez pour me donner envie de lire le second si je lui mets la main dessus en tout cas. Le Rayon est un petit album sympathique, à lire. JJJ

09/12/2006 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

J'ai été très agréablement surpris par la lecture de ces deux tomes bourrés d'idées farfelues poussées jusqu'à l'absurde. Ces deux tomes n'ont absolument rien à voir avec Trois allumettes des mêmes auteurs, tant au niveau narratif que graphique. Chauvel est d'habitude plus "rationaliste". Et Boivin utilise d'autres techniques et un style qui lui sied bien. Son encrage dur n'empêche pas un vrai dynamisme dans l'action. Ce qui confère à cet oeuvre un petit côté "comics" pas déplaisant du tout.

03/01/2006 (modifier)
Par Kael
Note: 2/5

Oh là là ! C’est complètement barré comme BD ! Les auteurs se lâchent, et ne limitent jamais leur imagination. C'est parfois gênant, souvent déstabilisant, mais toujours intéressant à lire. Même si je n'ai pas vraiment accroché au scénario, je dois avouer que je suis resté scotché 2 albums, curieux de connaître la fin. Ceci dit, ce n'est pas le meilleur Chauvel que j'ai pu lire, loin de là. Il nous avait habitués à des ambiances moins légères... Et je dois bien avouer que j'ai eu beaucoup de mal avec le dessin...

21/12/2002 (modifier)
Par LoOg
Note: 3/5

Juste pour emmerder monsieur Chauvel...une petite question... Mais pourquoi Lili et Winker ressemblent-ils tant aux gamins de la Famille Adams: Mercredi et Bugsley et portent ils le même chandail que Bugsley et font ils eux aussi des crasses à longueur de journée... hé hé hé

21/12/2002 (modifier)