Texel

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Victoire cruciale de Jean Bart sur les Hollandais en 1694.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Vieux gréements

En ces dernières années du XVIIe siècle, la France est en guerre, une fois de plus, une fois encore. Sous le prétexte de renforcer les frontières de son royaume, Louis XIV a fait le choix d’une politique agressive qui a fini par exaspérer les grandes puissances européennes qui se sont liguées. Malheureusement, pour l’impétueux Roi Soleil, le conflit s’enlise et la situation devient embarrassante. Famines et épidémies se succèdent. Pis encore : on spécule sur les prix du blé et on met à mal l’économie du pays qui doit déjà supporter le coût de la guerre. Un véritable héros va alors éviter le naufrage : Jean Bart. Il était corsaire, le voilà maintenant officier de la Royale et l’un de ses plus mémorables faits d’armes reste à écrire. Il se déroulera en juin 1694 au large des côtes de la Hollande, à hauteur de l’île de Texel. (Site éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Octobre 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Texel
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

02/10/2018 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Delitte poursuit son travail dans cette collection qu’il dirige, et à laquelle il participe, parfois seulement au dessin. Ici il est seul maître à bord. Et c’est en tout cas un album où il y avait un peu plus d’attente de ma part, car il s’attaque ici à sa période préférée je pense, la marine à voile des XVIème-XVIIIème siècle, puisque l’intrigue se déroule essentiellement à la fin du Grand Siècle, en 1694, une flotte menée par Jean Bart récupérant une importante cargaison de blé en défaisant une flotte hollandaise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en effet il a un sacré coup de crayon pour nous présenter les navires de guerre de cette période, au point que du coup je suis assez frustré par la rapidité avec laquelle il traite la bataille elle-même, ne s’attardant pas sur cette guerre de ligne. Si le long préambule plante bien le décor (et situe l’importance de cette bataille, alors que le royaume craint la famine, et que cela commence à craquer, même si les armées de Louis XIV restent quand même puissantes), j’aurais aimé qu’il prenne plus son temps pour la bataille elle-même, se concentre davantage encore sur le personnage de Jean Bart (et moins sur les petits complots sans intérêt qui animent artificiellement cette exposition), qu’il ne fasse pas l’impasse sur les manœuvres d’approche, la bataille elle-même se résumant ici à un violent abordage. Mais cela reste quand même un album intéressant, avec comme souvent dans cette collection, un dossier final bien fichu, et qui équilibre ici l’ensemble.

02/10/2018 (modifier)