Au Secours !

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une douzaine d'auteurs s'engagent au côté d'Amnesty International.


Documentaires

Amnesty International se bat contre le silence. Une douzaine d'auteurs importants se joignent à L'ONG pour lutter contre le silence et peut-être sauver des vies.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1994
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Au Secours !
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

25/09/2018 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Bon, honnêtement, c’est avant tout pour le sujet – la défense des droits de l’homme, et la dénonciation de certains régimes qui les bafouent, ainsi que la sauvegarde de vies humaines – qui me fait aller jusqu’aux trois étoiles pour cet album, réalisé à la demande et pour le bénéfice d’Amnesty International. Non pas que ce soit une bouse sans intérêt sans cet « alibi ». Mais le fait est que la plupart des auteurs (la douzaine de participants sont quasiment tous des « noms », des pointures) n’ont pas su ou pu développer quelque chose de captivant. En effet, quelques planches ne suffisent pas, c’est d’ailleurs le point faible de ce genre d’album collectif (l’autre étant le grand éclectisme de l’ensemble, puisque les styles, graphique et narratif – de Moebius à Manara, en passant par Gillon, Mattotti ou Prado – sont pour le moins très différents). Un album qui méritait probablement l’achat à l’époque, pour soutenir l’action d’Amnesty International. Mais aujourd’hui sans doute pas. J’ai eu l’occasion de l’emprunter, et de lire, voilà. Reste que les faits relatés et dénoncés (classés par thèmes géographiques, par continent – les auteurs « s’attaquant » souvent à ce qui leur est le plus proche) sont écœurants, et que cet album joue quand même un petit rôle pour le rappeler et ainsi éviter que cela ne devienne la norme, que les victimes ne tombent dans l’oubli. Il faudrait hélas en produire un tous les ans, puisque cela perdure… Un témoignage, un engagement qui peuvent faire prendre conscience à certains lecteurs que le silence et la passivité équivalent à une forme de complicité…

25/09/2018 (modifier)