Du sang sur les mains (Red Handed: The Fine Art of Strange Crimes)

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Protégeant la population de Diablerouge en élucidant tous les crimes, l'inspecteur Gould traque les voyous de tout bord, même ceux commettant des actes moins violents que d'autres.


Comix

Dans la ville de Diablerouge, aucun crime ne reste irrésolu. Il faut dire que le flair et la déduction de l'inspecteur Gould aident énormément. Par exemple, dans le cas des agressions à la crosse de hockey, il est certain que le criminel est un canadien qu'il a interrogé la veille et qui est désormais sous surveillance... Une serveuse sort du dinner duquel elle vient tout juste de démissionner avec un tabouret sous le bras. Le patron la suit et lui hurler que cela sera déduit de sa paie ! Prenant le chemin de chez elle, la jeune employée croise une femme en impair en train de taguer un point d'affirmation sur un panneau stop. Depuis des années, la serveuse a toujours pris ou volé des chaises marquant les passages mémorables de sa vie, en tout cas ceux qu'elle estime important... Un homme drague une femme fortuné et profite d'elle pour lui dérober un tableau précieux, toile qu'il va découper en petits morceaux et vendre au compte goutte. Un procédé qu'il reproduit auprès de multiples victimes... Une femme essaie depuis quelques années de publier son propre roman et cette fois-ci, elle est persuadée d'avoir la bonne approche, celle d'écrire un roman où chaque mot aurait été déposé par une fourmi dans un immense entrepôt...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Janvier 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Du sang sur les mains
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

08/04/2018 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Il y a un peu d'audace dans la mise en forme de ces récits qui mets en scène l'inspecteur Gould en charge de résoudre des affaires délictuelles et parfois criminelles. Cependant, je n'ai pas trop accroché à ces histoires de chaises volées comme si c'était l'affaire du siècle. De menu larcins et de simples individus. C'est visuellement très beau. Scénaristiquement, il m'en faut plus pour me convaincre. C'est une nébuleuse pour finalement pas grand chose.

08/04/2018 (modifier)