Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nostalgia in Time Square

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Ambiance jazzy.


Format à l’italienne Musique New York

Un musicien poursuit à NY le voleur de sa contrebasse. Ils traversent toute la ville, pour finir au milieu d'un bœuf: hommage aux grands classiques du jazz.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1987
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Nostalgia in Time Square
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

04/04/2018 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Cet album est composé de deux histoires, mais c’est la première – la plus longue d’ailleurs – qui est la plus intéressante. La seconde illustre plutôt le côté nostalgique, à Paris, tandis que la première illustre Time Square, se déroulant à New-York. Cette première histoire donc, qui est essentiellement une course poursuite entre un musicien français fraichement débarqué à New-York et le jeune noir qui lui dérobé sa contrebasse. Cela se finit dans un bœuf improvisé dans un squat d’un quartier noir. Quasiment aucune bulle, tout est narré au style indirect. Et, plus que l’intrigue dont je vous ai parlé, il s’agit avant tout – c’est en tout cas comme ça que je l’ai vu – d’un hommage au jazz (le titre de l’album reprend celui d’un album de Charlie Mingus), voire au blues. La poursuite d’un instrument vital, les nombreux musiciens cités, le ton même – à la fois désabusé et « bluesy » renforcent cette thématique. Et le Noir et Blanc utilisé habille très bien cette histoire. Les amateurs de la grosse pomme prendront aussi du plaisir à cette visite express de leur ville fétiche. Histoire qui se laisse lire agréablement, mais qui manque quand même un peu de fond, cela reste un peu léger. Petit point de détail : je me demande dans quelle mesure le titre de l’album n’est pas victime d’une faute d’orthographe, puisque le quartier de New-York se nomme Times Square, et qu’à l’intérieur de l’album, c’est bien cette orthographe qui est reprise, contrairement à la couverture, où le « s » a disparu. Mystérieux mystère…

04/04/2018 (modifier)