Andy & Gina

Note: 2.92/5
(2.92/5 pour 13 avis)

Une série à l'humour vraiment très caustique !


Humour noir Magazine Fluide Glacial

Andy et Gina sont deux garnements de la campagne qui multiplient les mauvais coups les uns après les autres. La petite peste Gina entraîne Andy vers les pires bêtises: décapiter les oiseaux, jeter le chien familial dans le puits, manger un cadavre... Les quatre cents coups de ces chenapans les amènent à de drôles de rencontres: des psychopathes dans les bois, un facteur ivre qui partage sa bouteille avec eux, leur institutrice tournant dans un films à diffuser le premier samedi du mois sur Canal... Andy et Gina : Une succession de courtes histoires dans lesquelles ces deux bambins vivent de drôles d’histoires et font d’étranges rencontres...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2002
Statut histoire Histoires courtes (une dizaine d'histoires par album) 5 tomes parus
Couverture de la série Andy & Gina
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

01/12/2002 | Piehr
Modifier


Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Andy et Gina pourrait passer pour une ènième série Fluide Glacial que l'on pouvait lire dans le mensuel avec ces petites histoires de quelques pages pour passer le temps et sourire sans s'en remémorer davantage une fois le canard refermé. Il n'en est rien. Andy et Gina est une série singulière et unique pour un public bien particulier friand d'histoires (très) drôles, (très) gore et (très) trash. La série a ainsi perduré sur 5 tomes enfin réunis dans une jolie intégrale bardée d'inédits et la mettant à la disposition de tous. De tous ? Pas vraiment, il faut avoir le coeur accroché devant les tribulations de cette famille dégénérée dont chaque membre a du être amputé d'une grande partie de ses neurones. Andy est un petit garçon d'une dizaine d'années avec une certaine sensibilité mise à mal par sa soeur à peine plus agée qui l'utilise à toutes fins possibles et impossibles en n'ayant pas une seule idée politiquement correcte en tête. Leurs parents ne sont pas en reste avec un clone raté d'Elvis Presley sur ses vieux jours (comprenez obèse et ridicule) qui aurait un certain penchant pour l'alcool, le sexe et aucune responsabilité parentale. Ginette, la mère, est un peu en retrait et va être très sérieusement amputée de la plupart des membres de son corps. On y ajoute Roudoudou le Loup Garou Vegan et un oncle efféminé pour parfaire le tableau et tenir une famille de bargeots aux moeurs déplacées qui ferait passer la Famille Adams pour une fratrie catholique. De cet immense n'importe quoi, Relom trouve toujours les bonnes intrigues pour déclencher les zygomatiques quitte à pousser très loin le curseur dans les situations absurdes les plus démentes ! On en redemanderait presque et on comprend mieux pourquoi Lupano l'a choisi pour illustrer Traquemage. Le dessin est dans le pur jus Fluide Glacial avec ce défilé de trognes pas possibles et achève de faire de Andy & Gina un pur moment de lecture ludique culte. Andy & Gina a beau être méconnu du grand public et à ne pas mettre dans toutes les mains, cette intégrale offre une occasion unique et complète de redécouvrir ce summum de l'humour trash et également de comprendre le mode de reproduction des petits lapins en tome4 :)

12/10/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà une série qui, sans forcément déchaîner l’enthousiasme, se révèle être assez distrayante, marrante, en tout cas se place dans une très honnête moyenne des séries humoristiques. Relom y développe un humour parfois bête et con, souvent noir, avec une pincée d’absurde, allant même jusqu’aux limites du trash (il fait de même dans d’autres séries, comme Dirty Karl par exemple). Que ce soit dans leurs rapports avec leurs parents (adeptes de relations sado-masochistes et quand même assez barrés eux-aussi) ou dans leurs relations de frère et sœur, Andy et Gina nous montrent une version un peu déjantée de la vie de famille. Les amateurs de ce genre d’humour (c’est mon cas) apprécieront de jeter de temps en temps un coup d’œil à ces histoires décalées.

09/08/2018 (modifier)
Par jul
Note: 3/5

J'ai découvert Relom avec les 1ères aventures d'Andy et Gina dans Fluide glacial (et parallèlement avec l'album Dirty Karl). J'ai adoré tout de suite. C'était vraiment neuf. Cynique et joyeux en même temps. De l'humour noir qui faisait du bien, avec des dessins extrêmement sympathiques. Mais dès que Relom s'est mis à la couleur j'ai moins aimé. Premièrement il n'y avait plus ce noir et blanc qui collait à merveille avec ces histoires. Et deuxièmement, les histoires m'ont moins plu. Ça partait dans des directions qui m'ont très vite ennuyé (le loup garou, la tête de la mère qui parlait, totalement fantaisiste, voire trop). On s'éloignait totalement de l'ambiance des débuts. Donc un 4 pour le 1er album et un 2 pour la suite donc 3. Achat conseillé uniquement pour le 1er album.

28/12/2015 (modifier)

Une série à l'humour noir, parfois très trash. Bon, ça ne vole pas très haut, du style "pas de bras pas de chocolat" au premier degré, mais pour les amateurs du genre, les aventures d'Andy et Gina et de leur père complètement cintré, constituera une lecture plaisante. Le graphisme est à l'image des personnages : volontairement laid, ça me fait un peu penser aux "crados" qui avaient envahi les cours de récré pendant mon enfance. Bref, une bonne série pour un journal, mais dont l'achat est loin d'être indispensable. [88]

16/11/2011 (modifier)

Les "aventures" d'un frère et d'une soeur aux caractères opposés. Les dessins sont assez originaux, mais je ne les trouve pas très attirants. Il vaut mieux lire les BDs en noir et blanc (deux premiers tomes) car après les couleurs sont assez criardes et désagréables. Les personnages sont étranges et ont pour la plupart un penchant pour tout ce qui est morbide. Le père représente particulièrement bien tout ce qu'il y a de plus pervers. Certains gags sont drôles, quand ils ne sont pas centrés sur la scatophilie. J'ai par contre trouvé les albums inégaux, et les sujets abordés lassent au bout d'un moment...

23/09/2010 (MAJ le 06/03/2011) (modifier)
Par PAco
Note: 1/5
L'avatar du posteur PAco

Toujours aussi difficile dans mon appréciation des BD humoristiques, ce n'est pas encore cette fois-ci que je serai conquis, et loin de là... Si l'originalité des personnages est au rendez-vous, j'avoue ne pas avoir accroché à cet humour noir et caustique. Moi qui suis pourtant adepte du genre, je n'ai ici pas souri une fois... ça la fout mal. Est-ce parce que j'ai eu le malheur de commencer par inadvertance par le tome 3 colorisé ? Le tome 1 en noir & blanc ne m'a pas plus convaincu... Quand vous en êtes à souhaiter d'arriver au plus vite à la fin de l'album, c'est pas bon signe. Blagues éculées, scènes gores gratuites qui ne font plus rire ('tain, j'suis si vieux que ça ou c'est mon humour qui s'émousse ???), quelques touches de pipi-caca, et voilà un résumé vite torché de ce qui ne me fait vraiment pas marrer. Heureusement le dessin de Relom n'est pas désagréable, même si on est loin de virer dans l'original... Avis aux curieux en mal de mauvais humour noir et gore pour ado : cette série est faite pour vous. Sinon, lire autre chose vous sera salutaire.

07/05/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je ne sais pas trop comment décrire cette série. On y trouve à la fois de l'humour noir, du fantastique et quelques histoires qui mettent plus l'accent sur le coté décalé de la famille. J'ai souvent souri et parfois ri. Ce n'est pas ma série de Fluide Glacial préférée, mais ça se laisse lire et je passe un petit moment agréable. Certaines situations sont bien trouvées. J'aime bien le dessin de Relom en noir et blanc. À l'opposé, je n'ai pas aimé qu'on mette les deux derniers albums avec de la couleur. C'est inutile et ça rend le dessin pas beau à voir.

08/03/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Des personnages décalés (les héros sont deux gamins qui n'en sont pas vraiment car ils ont des pensées très proches des adultes, notamment la fille qui fume des cigarettes et joue les blasées de la vie), un univers un peu déroutant, et des histoires emplies d'humour noir, d'absurdité et d'humour noir encore une fois (ça ressemble pas mal à du Foerster, je trouve, même si je préfère Foerster). L'ennui pour moi, c'est que malgré cette originalité et cette recherche d'humour noir, l'humour justement ne prend pas vraiment pour moi. Je lis ces histoires courtes sans grand interêt et surtout ne rigole pas vraiment quand je devrais. Certaines chutes de gags m'ont même carrément laissé froid avec une impression de déjà-vu. Dommage, donc car l'originalité et le décalage des personnages auraient pu donner quelque chose de très bon.

18/04/2004 (MAJ le 28/10/2007) (modifier)
Par cherry
Note: 5/5

Il faut aimer l’humour noir, moi j’adore, parfois un peu gore (mais ça j’aime aussi !) je trouve les chutes des histoires très bonnes. Je conseille à ceux qui apprécient Relom, sa première BD Dirty Karl où l’on retrouve les ébauches de celle qui va devenir Gina. Encore plus gore et noir qu’Andy&Gina !!

26/05/2005 (modifier)
Par Thorn
Note: 2/5

Des gags glauques à souhait, assez gores parfois (la mère perd successivement jambes et bras...). Les personnages sont soit sadiques soit inconsistants, et une fois sur deux la chute consiste en une catastrophe (quelqu'un se fait écrabouiller ou dévorer ou amputer) certes inattendue (on n'est pas dans "Léonard est un Génie", où le disciple se relève sans mal des pires accidents) mais pas franchement drôle. Je vois bien pourquoi ça peut faire rire, mais vraiment j'accroche pas.

04/10/2003 (modifier)